Ecole Nyamina 1911-2011 : Une ville qui se meurt avec son école centenaire dans l’indifférence totale

0

Ne serait-ce qu’à cause du Festival de Nyamina qui draine, à chaque occasion, des centaines d’étrangers, le Gouvernement se devait de résoudre la sempiternelle question de l’inaccessibilité de la localité de Nyamina à cause de l’état piteux de la route qui y mène. Une situation qui n’a que trop duré, selon des ressortissants de la localité. La célébration du centenaire de son école est   une belle occasion que les décideurs politiques pourraient saisir  pour  faire la route. Ou su moins lancer les travaux. Quant on sait que Nyamina a donné à notre pays de nombreux cadres dont un Premier ministre en la personne de Soumana Sako, candidat à l’élection présidentielle de 2012.

Voilà une cité historique qui a donné à notre pays de nombreux cadres dont un  Premier ministre en la personne de Soumana Sako, alias Zorro, Bourama Sidibé, ancien commissaire politique de l’US RDA, l’historien émérite et ancien fonctionnaire de l’Unesco, Pr Bakary Kamian et le cinéaste de renommée internationale Souleymane Cissé, mais qui continue de souffrir le martyr au vu et au su des autorités. Comme si cette localité, si proche de la capitale mais si enclavée, ne faisait pas partie du Mali.

Le centenaire de l’école de Nyamina, qui sera célébrée le mois de décembre prochain, constitue en soit une belle opportunité pour les autorités, qui ont, jusque-là, fait le mort quand les ressortissants de cette localité dissertent sur les difficultés qui sont les leurs, de se ressaisir et de voler au secours de cette bourgade. C’est vrai que l’impression des ressortissants de Koulikoro est que cette ville et ses environs sont oubliés dans les projets visant le développement des villes moyennes. On se rappelle que sans la pression que la jeunesse de Koulikoro a exercée, il y a de cela quelques mois, sur les autorités politiques, les chantiers présentement en cours dans cette cité n’allaient pas démarrer de si tôt.

Quant à Nyamina, située à quelque 80 km (en ligne directe) de la ville de Koulikoro, elle est menacée par les eaux du fleuve Djoliba qui, d’année en année, avalent une bonne partie de ses terres. tout comme la ville de Koulikoro, d’ailleurs. Et cela dans l’indifférence totale des autorités.

L’école de Nyamina, créée en 1911, va fêter le mois de décembre 2011, son centenaire en marge des festivités de la 8ème édition du Festival de Nyamina. C’est donc l’occasion pour les décideurs politiques de songer à la construction de la route Koulikoro-Nyamina ; cela tant pour le bonheur des populations que dans l’intérêt également de l’économie locale voire nationale.

En tout cas, le Comité d’organisation du centenaire de l’école de Nyamina, présidée par le dynamique doyen Pr Abdoulaye Sacko, de la promotion 1947-53, espère que le cri de cœur des ressortissants de Nyamina sera entendu.

Le président de la République, dont le souci constant a été le désenclavement du pays, est fortement sollicité afin que le Gouvernement puisse prendre en main la question de la route Koulikoro-Nyamina. En tout cas, cette ville historique, qui a vu passer, dans ses célèbres vestibules de lecture du Saint Coran, nombre de nos érudits, mérite plus que ça. La balle est donc dans le camp du Gouvernement.

Mamadou FOFANA

 

PARTAGER