Enseignement supérieur : Quatre recteurs des universités de Bamako reçoivent leur lettre de mission

2

Le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Messaoud Ould Mohamed Labbib a procédé hier à la remise des lettres de mission aux recteurs de Bamako. La salle de conférence dudit ministère a servi de cadre à cette cérémonie. Ils étaient quatre à recevoir leur lettre des mains du ministre. Il s’agit de Abdoulaye Diarra de l’USJPB, Macki Samaké de l’ULSHB, Samba Diallo de l’USSGB et Adama Diama Keïta de l’USTB.

 

 

recteurs - ministreSelon le Ministre Labbib, la remise d’une lettre de mission représente un moment solennel pour tout cadre appelé à un poste de responsabilité, puisque à travers elle il lui est défini les grandes lignes de sa mission qui fera l’objet d’évaluation régulière. “Par votre nomination aux postes respectifs de Recteurs des Universités publiques de Bamako, vous avez mérité de la confiance des plus hautes autorités à travers vos parcours, vos qualités et vos compétences. Il vous reste à mériter cette confiance alors que la tâche est ardue et les défis immenses pour un secteur aussi prioritaire et stratégique que l’enseignement supérieur dans un monde qui se globalise à une vitesse vertigineuse.“, a précisé le ministre.

 

 

Selon lui, les nouveaux recteurs doivent incessamment œuvrer à redonner à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique et technologique leur lustre. “Pour atteindre ces objectifs, vous veillerez  à la mise en œuvre correcte de la politique nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à travers  le respect strict de la réglementation, la culture de la transparence et du travail d’équipe, une moralité irréprochable, la dynamisation et l’audit régulier de vos services techniques, la maîtrise des effectifs et des filières“, a-t-il ajouté.

 

 

Le ministre en charge de l’enseignement supérieur a insisté sur  la mise en œuvre correcte du LMD, une politique de formation des formateurs planifiée et équitable, l’élaboration de plans stratégiques de développement pour mieux faire prévaloir les recteurs devant l’Etat et les partenaires techniques et financiers.

Il a également invité les nouveaux recteurs à œuvrer pour une meilleure maîtrise des allocations budgétaires surtout en ce qui concerne les heures supplémentaires, la diversification des filières de formation par plus de spécialisation, la promotion de la coopération interuniversitaire, l’amélioration des politiques de communication et de la qualité des services offerts aux usagers, la promotion des NTIC, la délivrance des diplômes dans un délai semestriel entre autres.

 

Boubacar PAITAO

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Monsieur le Ministre demande aux recteurs la transparence, alors que lui même est opaque dans sa gestion. Comme preuve, il a imposé aux recteurs les hommes de son parti comme vice-recteurs, un poste purement académique. La politisation de l’école décriée par le citoyen malien, a encore des beaux jours devant elle si ces actes posés par le ministre restent impunis. Pour des raisons politiques, il empêche les recteurs de former en toute quiétude l’équipe avec laquelle ils souhaitent travailler afin de redorer le blason de l’université terni depuis 1992 à cause de pareilles pratiques. Chers universitaires, soucieux de l’affranchissement de l’école des jougs des politiques, militants contre l’injustice et l’hypocrisie de certains hommes politiques, levons nous pour combattre et bannir les pratiques malsaines sous toutes ses formes de l’école malienne. Qui aurait cru un tel comportement de la part d’un ministre issu du parti de Younous Hameye DICKO. Que DIEU Bénisse le Mali, AMEN

  2. Monsieur le Ministre, pourkoi ces lettres de Missions à trois semaines de votre depart du Gouvernement de Django ?Ya pas Urgence! Peut-etre pour Justifier les credits du budget d’Etat alloues en juillet au titre du 3e trimestre 2013! Manger mais manger bien sinon la loi contre l’enrichissement illicite vient d’etre approuvée par le Conseil des Ministres du jeudi passé. IBK a clamé partout: Tolerance ZERO pour le detournement des deniers publics.

Comments are closed.