Estm : 272 nouveaux diplômés sur le marché du travail

0
1

« L’avenir n’est pas un jeu de hasard », tel est la devise de l’Ecole supérieure de technologie et de management (Estm).

Cette école vient de mettre sur le marché de l’emploi 272 diplômés. Ces jeunes ont reçu leurs diplômes, samedi dernier dans les locaux de l’établissement situé à Faladiè en Commune VI de Bamako. La cérémonie était présidée par le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Younoussi Touré. Celui-ci était entouré du directeur général de l’Estm, le Pr Younouss Hamèye Dicko, et de Oumar Maïga, conseiller technique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. La promotion 2010-2011 de l’Estm a choisi comme parrain le directeur général de la Sotelma /Malitel, Norredine Boumzebra. Plusieurs invités, les parents des sortants et le corps professoral étaient présents à la fête. L’Estm est le fruit d’un partenariat dynamique entre les secteurs privés malien, marocain, français, belge, canadien. Cette coopération se traduit par une formation de qualité.

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Younoussi Touré, a souligné que l’Ecole supérieure de technologie et de management s’est forgée au fil des années une solide réputation par la qualité de son management et de sa formation. « Les hommes et les femmes qui dirigent l’établissement sont des travailleurs reconnus », a attesté le député en précisant avoir croisé ces hommes méritants sur les chantiers de la construction nationale, voire africaine. A ce propos, il a rendu hommage à Younouss Hamèye Dicko et à Djibril Souleymane N’Diaye pour leurs « contributions remarquables dans la promotion de l’enseignement privée de qualité dans notre pays ».

Le directeur général de l’école, Younouss Hameye Dicko, a précisé que depuis 2006, l’établissement « s’est fondu dans les innovations pédagogiques universelles, en s’inscrivant dans le système LMD » et qu’il « s’est hissé au rang des grandes universités du monde ». « L’Estm renforce chaque jour, grâce à son centre de formation continue, les capacités de ses nombreux auditeurs déjà versés dans la production », a-t-il assuré. L’école forme les étudiants venant d’horizons différents en dehors de notre pays (Niger, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Congo, Tchad, Cameroun, Tunisie, Mauritanie, Brésil, Togo). Le taux global de réussite de l’Estm est de 97%. L’école organise des voyages d’études pour les étudiants en option « journalisme et communication » qui ont fait preuve de maturité et de responsabilité. Ces étudiants méritants effectuent un voyage d’étude au Cesti de Dakar.

Le parrain de la promotion, le directeur général de la société Sotelma/Malitel, Norredine Boumzebra, a rappelé le partenariat fructueux qui existe entre le Maroc et notre pays, à travers le secteur privé. Ce partenariat s’est renforcé grâce à l’Estm dont l’effectif atteint aujourd’hui 8 000 étudiants. Le parrain a prodigué des conseils aux nouveaux sortants en les invitant à persévérer dans l’effort dans la vie active. Le représentant du ministre de l’Enseignement supérieure et de la Recherche scientifique, Oumar Maïga, a félicité les diplômés en les invitant à l’effort. Les diplômes a eux seuls ne suffisent pas. La formation continue est nécessaire. Le major de cette promotion de l’ESTM est Abdoulaye Coulibaly. Il a obtenu une moyenne de 16/20.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.