Examens du Def session de juin 2014 : Plusieurs fuites des sujets d’histoire et de gĂ©ographie …

0
Les élèves au cours de l'examen
Les Ă©lèves au cours de l’examen

Une fois de plus les mesures prises par le ministère de l’Education pour endiguer la fraude lors des examens  n’a pas marchĂ©. Pour cause des candidats avaient en leur possession des sujets d’histoire et de gĂ©ographie dans certains centres du district de Bamako avant mĂŞme le dĂ©but des Ă©preuves. 

Cette année,  ils sont au total 38 758 candidats pour le DEF classique et arabe en quête du sésame précieux qui leur ouvrira les portes du secondaire.

 

Les candidats au DEF vont  composer dans les Ă©preuves de rĂ©daction, dictĂ©e et questions, d’histoire,  de gĂ©ographie, biologie, mathĂ©matiques, chimie et physique. C’est le mercredi 4 juin que les Ă©preuves ont dĂ©marrĂ© sur l’ensemble du territoire national  Ă  l’exception  de la rĂ©gion de Kidal oĂą les candidats n’ont pas composĂ©.  Avant le dĂ©marrage des examens, le ministre de l’Education nationale, Mme Togola Jacqueline Marie Nana a fait une sortie mĂ©diatique pour dissuader les fraudeurs. Elle  a en substance dĂ©clarĂ© que ” L’Etat malien sera intransigeant dĂ©sormais face aux fraudeurs et leurs complices en pĂ©riode d’examen. C’est fini dĂ©sormais, les fuites de sujets, les fraudes dans les salles d’examen et de correction”.

 

Ce message  semble tomber dans l’oreille  d’un sourd.  Pour cause, dans certains centres d’examen de la Commune II du district de Bamako, des candidats Ă©taient en possession des sujets d’histoire et de gĂ©ographie.

Au centre de  Daoudabougou  ce sont au total  quelque 180 candidats qui sont en lice.

Selon   Mme Diallo Sanata DjirĂ© conseillère  au Cap de Torokorobougou et prĂ©sidente du  centre de Daoudabougou III, les Ă©preuves se  sont dĂ©roulĂ©es  dans de très  bonnes conditions. Elle  a dĂ©plorĂ© quelques cas d’absence. La prĂ©sidente du centre  a prĂ©cisé  qu’au dĂ©marrage des Ă©preuves les surveillants ainsi que les candidats Ă©taient  tous Ă  l’heure.

Quant à Dramane Dao président du centre VI de Daoudabougou, il a précisé que ce sont  181 candidats qui sont inscrits chez lui. A part quelques candidats libres qui étaient en retard les épreuves ont débuté dans le calme.  Idem pour le centre de la République en Commune II du district de Bamako.

 

La prĂ©sidente de ce  Centre Mme Diarra Brigitte  a dĂ©clarĂ© que son centre abrite 8 salles avec 198 candidats encadrĂ©s par  20 surveillants. Ici aucun  problème  majeur n’a Ă©tĂ© signalé  Ă  l’exception de quelques candidats qui n’ont pas rĂ©pondu Ă  l’appel.

Ramata TEMBELY, Mariam CAMARA, stagiaire

PARTAGER