Grève des enseignants au Mali: inquiétude des élèves et des étudiants

0
Des étudiants dans une salle de classe au Mali.
Des étudiants dans une salle de classe au Mali. (Photo d'illustration) © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Le front social est toujours tendu au Mali, avec des grèves dans plusieurs secteurs. Dans l’Education nationale, ce sont les enseignants qui boudent les classes, réclamant notamment des augmentations de salaire. Face à la situation, l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), a demandé jeudi 13 avril devant la presse aux uns et aux autres de trouver une solution pour la reprise des cours. Les élèves et les étudiants sont inquiets.

L’Education nationale est paralysée au Mali par une grève des enseignants. Les cours sont quasiment totalement interrompus en primaire et dans l’enseignement secondaire et plus de 60 000 étudiants obligés à se tourner les pouces.

Abdoul Salam Togola, secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali se dit inquiet : « Actuellement la situation est un peu grave, déplore-t-il. Et aujourd’hui les élèves et étudiants ont beaucoup de peur dans le ventre d’être victimes d’une année blanche. Nous sommes vraiment inquiets. »

Face à la situation, il interpelle les enseignants grévistes : « Nous sommes convaincus que ces enseignants sont nos parents à nous-mêmes. Nous voulons qu’ils voient un peu la méthode de leurs revendications afin que nous, élèves, ne soyons pas les victimes. Parce que ça tend vers cela. »

Le secrétaire général de l’AEEM demande aussi au gouvernement malien de prendre ses responsabilités : « L’appel que nous avons lancé au gouvernement, c’est de voir tout ce qui est possible pour le Mali. Ce sont eux aussi qui sont censés comprendre la capacité du pays, tout ce qui est possible de faire pour le Mali pour nos enseignants, qu’ils le fassent. Parce que si les enseignants sont dans [de meilleures] conditions, ça nous permet, à nous étudiants et élèves, d’avoir une meilleure formation. »

Mais pour le moment la situation semble être bloquée.

 Par RFI Publié le 14-04-2017
PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here