Grève illimitée à l’USJP : Quand l’AEEM prend la faculté en otage

1
0

Depuis près de deux semaines, l’Université des Sciences Juridiques et Politiques s’agite dans un climat de confusion. Devant le refus du rectorat de répondre favorablement aux réclamations faites par certains membres de l’AEEM et leurs acolytes de ladite faculté, l’AEEM de l’USJP a déclenché une grève illimitée au désarroi des étudiants qui n’aspirent qu’à étudier après une année difficile. Jusqu’où vont s’arrêter les intérêts souvent sordides de l’AEEM de notre faculté de droit ?

Mme Siby Ginette Belgarde, ministre de l'Enseignement supérieur

 Selon les étudiants de l’USJP (ex-FSJP) que nous avons rencontrés la semaine dernière, deux problèmes d’intérêts secouent leur Faculté depuis deux semaines. Dans le 1er volet, les membres de l’AEEM qui ont échoué à leur examen l’année éculée, ont fait des réclamations adressées à leurs administrateurs de la faculté pour être admis. Certains ont même payé des sommes considérables pour la même cause. D’autres ont pris précédemment l’argent de certains étudiants volontaires qui choisissent la porte du passage facile en classe supérieure, pour les faire admettre. Malheureusement, ces réclamations ont été rejetées par une décision administrative élaborée par le nouveau administrateur de ladite faculté.

Au second volet, certains bacheliers n’ont pas pu s’inscrire après leur orientation à l’USJP. Et pour cause, les autorités scolaires estiment qu’ils ont de faux diplômes. C’est partant de ces deux points cruciaux que l’AEEM de l’USJP avait assiégé le rectorat de leur structure la semaine dernière. De nos jours, ces deux causes sont à l’origine de la grève illimitée de l’USJP déclenchée en particulier par les membres de l’AEEM de ladite faculté pour leurs intérêts sordides. Ainsi, toujours selon nos sources estudiantines, la décision administrative de la grève illimitée cache aux étudiants que cette lutte n’est qu’au seul intérêt des membres de l’AEEM. Selon eux, leur plus grande aspiration aujourd’hui est d’étudier comme font leurs homologues des autres facultés. Devant de telles situations, nous interpellons fortement les membres de l’AEEM à assumer leurs responsabilités au nom de tous les élèves et étudiants du Mali et non nullement se cantonner dans des intérêts sordides et souvent irréfléchis.

A suivre…

Brahim Diamouténé

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
farafing<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 5</span>
Membre
farafing 5
4 années 6 mois plus tôt

lE Mali a interet a mettre fin a l’AEEM pour avoir un systeme educatif de qualite!!!!!!!!!!!!!!

wpDiscuz