Journée mondiale des enseignants : Le SYNEFCT édifie ses militants sur les enjeux et les perspectives de la fonction publique des collectivités

0

Le Mali à l’instar de la communauté internationale a célébré, hier mercredi 5 octobre, la journée mondiale des enseignants. Dans le cadre des festivités de ladite journée, le Syndicat national des fonctionnaires des collectivités territoriales (SYNEFCT) a organisé, au Centre Djoliba, une conférence-débats sur le thème : « La fonction des collectivités : enjeux et perspectives pour les enseignants ». La cérémonie était présidée par le ministre de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la famille, Sangaré Oumou Ba, en présence du représentant du ministre de l’Éducation nationale, Augustin Poudiougou.

Dans son discours de bienvenue, le secrétaire général du SYNEFCT, Boubacar Païtao a rappelé que la journée du 5 octobre a été proclamée par l’UNESCO pour rendre un hommage aux enseignantes, enseignants et chercheurs du monde entier. Selon lui, la journée vise ainsi à sensibiliser les gouvernements et les populations sur les conditions de travail du personnel enseignant.

À ses dires, les enseignants ouvrent les portes vers un monde meilleur. « Sans les enseignants, l’éducation ne remplirait pas le rôle qui lui est assigné, car enseigner ne signifie pas uniquement la transmission des connaissances. C’est aussi inspire, libérer les potentiels de l’enfant, lui offrir de nouvelles perspectives. Enseigner, c’est aider les enfants à réaliser leurs rêves d’un monde meilleur », a-t-il précisé.

De son analyse, tout au long des différentes étapes de la scolarisation et universitaires, les enseignants qualifiés aident les enfants, les jeunes et les adultes à devenir des citoyens critiques, responsables, capables d’agir pour un monde meilleur.

À le croire, cette conférence permet de mettre sur la table la question brûlante de la fonction publique des collectivités territoriales, une innovation qui a fait couler d’encre et de salive au moment de sa création en 2010. « Les tenants, les aboutissants et les perspectives d’avenir que la fonction publique des collectivités territoriales offre à ses agents seront débattus par les experts de la Direction générale des collectivités territoriales », a-t-il laissé entendre.

Il ajoutera que l’UNESCO a lancé cette journée le 5 octobre pour rappeler et commémorer la signature conjointe de la recommandation UNESCO/OIT relative à la condition du personnel enseignant. Avant de rappeler la contribution vitale des enseignants à l’éducation et au développement.

À sa suite, la secrétaire générale de la centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM), Sidibé Dédeou Ousmane a félicité le SYNEFCT pour l’initiative d’organiser cette conférence-débats sur la fonction publique des collectivités territoriales. Et de l’encourager à poursuivre cette activité pour une meilleure qualité de l’enseignement dans notre pays.  Elle a également rassuré de l’accompagnement de la CDTM pour la poursuite de cette activité. Avant d’exprimer le vœu pour désormais la journée mondiale des enseignants soit délocalisée à l’intérieur au pays pour une plus grande implication de tous les enseignants.

Pour sa part, le représentant du ministre de l’Éducation nationale, Augustin Poudiougou dira que cette journée permet à chaque enseignant de prendre conscience de son rôle dans le système éducatif malien. Car, dit-il, l’enseignant est une personne clé de la société travaillant à tout moment à la maison, à l’école et au sein de la communauté. Il s’est réjoui du choix du thème sur les enjeux et les perspectives de la fonction publique des collectivités pour les enseignants.

Quant au ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Sangaré Oumou Ba, elle a salué l’initiative d’avoir associé son département à l’organisation de cette journée. Selon elle, l’enseignant est la pierre angulaire d’une société, car il est chargé de la formation d’autres citoyens. À ce titre, la fonction enseignante doit être valorisée afin d’assurer un enseignement de qualité à tous les enfants du Mali.

Il convient de noter que des attestations de reconnaissance ont été remises aux meilleurs enseignants de l’année 2017.

Mama PAGA

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here