L’école et les événements de 2012 : Quand un putsch militaire sauve une année scolaire

21

Le secteur de l’éducation n’a pas échappé aux troubles que le Mali a connus au cours de l’année 2012, mais les ordres d’enseignement fondamental et secondaire s’en sont plutôt bien sortis.

Partie pour être l’une des plus troublées, l’année 2012, dans les ordres d’enseignement, a été relativement correcte. Le décor avait été pourtant planté dès le 1er jour de la rentrée scolaire avec un mouvement de grève de 120 h déclenché par le Syndicat national de l’éducation de base (Syneb).

Le secrétaire général du Syneb, Amadou Coulibaly et ses camarades réclamaient l’arrêt du prélèvement sur les salaires et le remboursement des sommes au titre de l’Assurance maladie obligatoire (Amo), l’arrêt du retard chronique dans le paiement des salaires et des abus de pouvoir de certains chefs des organes exécutifs.

Face à la mauvaise volonté manifeste des autorités de l’époque de ne pas respecter leur engagement, la paralysie gagna également l’enseignement secondaire. La Coordination des syndicats de l’enseignement secondaire (Coses), sous la houlette de son secrétaire général, Adama Traoré, a déclenché une cessation illimitée du travail.

La centrale syndicale pour la nième fois revendiquait l’arrêt du prélèvement sur les salaires et le remboursement des sommes au titre de l’Amo chez ses militants. Ce qui avait été accepté par le gouvernement mais jamais mis en application.

Ces différents mouvements de grèves conduisirent le pays à une situation de non école dans les établissements sur toute l’étendue du territoire national, jusqu’à la mi-janvier 2012 pour le secondaire et février pour le niveau fondamental. C’est dans ce contexte de crise que sont survenus les événements du 22 mars 2012. Dans les premières heures de ces événements malencontreux, surtout avec la chute des trois régions septentrionales de notre pays qui a entraîné fermeture des écoles dans ces localités, plus d’un Malien voyait venir une année blanche.

Tel ne fut pas le cas. Quand le putsch est intervenu et avec son corollaire de crises sécuritaire et sociopolitique, l’ensemble des syndicats grévistes ont, dans un élan patriotique et de façon souveraine, suspendu les différents mots d’ordre de grève. Et depuis le mois d’avril, hormis quelques perturbations dues à des querelles intestines entre les dirigeants de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), les choses ont marché de façon plus ou moins normale dans l’enseignement fondamental et dans l’enseignement secondaire.

L’année 2012 a été marquée aussi par la mise en œuvre de l’approche par compétence (APC) à travers de nouveaux programmes en classe de 10e, désormais perçue comme une classe d’adaptation pour l’apprenant, de connaissance de soi. Cela s’est manifesté par la création de nouvelles filières au lycée. Désormais les classes de 10e lettres et sciences d’antan font place nette seule classe, appelée 10e commune.

Pour pallier le retard accusé dans l’exécution des programmes, les autorités de la transition ont pris certaines décisions qu’il convient de qualifier d’historiques. Au nombre celles-ci la prolongation de l’année scolaire jusqu’en fin juillet et surtout l’organisation d’une session spéciale à l’intention des candidats déplacés du Nord qui n’avaient pu subir les épreuves de la session de juillet 2012. Il faut aussi noter l’organisation des cours de soutien à l’intension de ces candidats pour qu’ils puissent avoir les mêmes chances que les autres candidats du pays.

Quid du supérieur ?

Les grèves dans le supérieur sont désormais récurrentes depuis des lustres. L’année 2012 n’a pas fait exception. Elle aura connu son lot de grèves des deux syndicats du supérieur, le Snesup et le Snec, pour la signature d’un accord datant du 6 mars 2012 portant sur l’alignement du salaire des enseignants maliens sur ceux de la sous-région, ainsi que « l’amélioration » de leurs conditions de travail. Des points qui, depuis 2009, ne trouvent pas pleine satisfaction.

Malgré la crise occasionnée par les événements de mars 2012, des enseignants ont toujours pris l’université en otage. Entre-temps, le département a mené des actions salutaires pour le secteur. Notamment, l’extension du campus de Kabala grâce à une aide de la Chine de 35 milliards de F CFA, la rénovation de plusieurs campus universitaires…

Le département a encouragé les plus méritants par des bourses d’études. Il a bénéficié d’un supplément de bourses sur le Maroc (50) dont la mise en route avec ceux de la Tunisie et de l’Algérie avaient posé quelques problèmes. Les documents de politique du secteur ont également eu du mal à se mettre en place ou à s’appliquer à cause des événements de mars qui ont fait basculer le Mali dans les difficultés.

Le milieu estudiantin a connu des violences sans précédent. Dans la foulée des événements du 22 mars, Hamadoun Traoré, secrétaire général du bureau de coordination de l’AEEM, fut blessé par balle en plein campus universitaire. Dans cette fusillade, des décès d’étudiants ont été signalés. Le nommé Hamadoun Traoré et certains de ses camarades se trouvent en état d’arrestation depuis le 9 octobre.

Malgré le contexte socio-politico sécuritaire très difficile, les évaluations de fin d’année scolaire 2011-2012 se sont bien déroulées. Dans l’ensemble, les résultats n’ont pas été fameux. Le taux national d’admission pour le diplôme d’étude fondamental (DEF) a été de 36,54 % contre 12, 36 % pour le baccalauréat général et 34,45 % pour le bac technique, 24,48 % respectivement 49,45 % pour les brevets de technicien (BT1 et BT2), 19,86 % pour le Certificat d’aptitude professionnelle (Cap).

S’agissant de la session spéciale, le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats ont été catastrophiques. Les taux d’admission sont : 3,35 % pour le DEF, 9,27 % et 0 % respectivement pour le bac général et le bac technique, 11,11 % pour le Certificat d’aptitude professionnelle (Cap), 2,55 % pour le BT1, 22 % pour le BT2.

Diakaridia Sanogo

Aminata Traoré

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. Quelle grosse Blague…Depuis quand 12% de taux d’admission au Bac est une réussite?

  2. Pendant qu’on y est, c’est le prophète Sanogo qui nous a amené beaucoup de pluie cette année, grâce aux coups de marteau sur le Saint Dioncounda, le dos brisé de Soumaila, les fractures et les arrestations arbitraires de personnalités politiques, journalistiques, maraboutiques et féminines, les matériels volés et brisés de l’administration, le vol chez les particuliers…

  3. En lisant le titre de l’article, j’ai cru à de l’humour noir. Peut-être est-ce subtile en voyant la conclusion plutôt catastrophique pour l’école malienne. Sinon, je ne crois pas que même un griot payé osera soutenir que le CNDERRIERE ait sauvé le monde du changement climatique…

  4. Sanogo a sauvé le Mali d’une année blanche, quelle blague! Alors que dire du nord du pays ces 2/3 occupée, est ce que ces élèves ne sont pas des maliens ou bien cette année scolaire ne concernaient que ceux du sud. Si Sanogo pouvait sauver quelque chose, ç’aurait plutôt été le nord du pays occupé. Si Sanogo avait un quelconque pouvoir il n’allait pas passer tout son temps à se cloîtrer dans un bureau climatise en sirotant du whisky ou à pointer le bout de son fusil sur des civils désarmés, mais d’aller plutôt au front combattre les cessessionistes et les islamistes. Sanogo est celui de par qui est arrivé tous les malheurs du Mali et il va le payer tôt ou tard car si ce n’est une balle à la Dadis Camara se sera dans un avenir immédiat un tribunal qui va ressortir son dossier pour le faire pendre et ainsi essayer de réparer tous les méfaits qu’il a causé à notre cher pays. Sanogo est un opportuniste et un analphabète, comment peut il sauver le Mali d’une année blanche? Réponse.

  5. C’est vous qui le dites! On comprend que vous avez eu ce que vous voulez chez ces “sauveurs de l’école malienne”.

    Votre griotisme se payera un jour: un des enfants sans école du nord vous règlera le compte au détour d’un chemin car il y en aura qui tourneront en coupeurs de route. A qui reprochera-t-on cet état?

    • …”Votre griotisme se payera un jour: “…

      Que Dieu t’entende Bouglass! Tous ces salopards de faux journalistes qui depuis le 22 mars, ont honteusement encensé cette épave, j’espère de tout mon coeur qu’ils “paieront” eux aussi l’addition, le moment venu!

      Liberté de la presse ne signifie pas ragots, mensonges, et intox pure et simple! Ce genre de “papier toilette” tient plus du tract que d’un article de presse! 😈 😈 😈 😈 😈

  6. C’est l’opportunité donc … d’envoyer le LIEUTNANT KONARE à la fondamentale 😆 😆 😆 😆
    Quelle MALÉDICTION !!!
    On veut nous faire croire que l’âne a pondu … pire … que l’âne a pondu des œufs d’or 👿 👿 👿

    Bande de cancres … ALLEZ LIBÉREZ LE NORD … OU ALLEZ AU DIABLE!!!!

    Moussa Ag, qui est amusé par cet article … BIENTÔT ON VA NOUS DIRE QU’ILS ONT SAUVER LA TERRE… MAIS JAMAIS LE NORD DU MALI

    • Attends Moussa, il vont même sauver bientôt le nord! T’as pas lu mon post là dessus? IL Y DES MOUVEMENTS DE TROUPE A SEVARE!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  7. 😳 le Dr Cheick Modibo DIARRA a ete celui qui effectivement a maintenu ce pays avec son equipe de ministres patriotes, sauvons le de la barbarie maligne et apatride de certains hommes politiques qui ont comme but leurs et leurs seuls gains egoistiques ❗

    💡 LEVEZ VOUS TOUS POUR CHEICK MODIBO DIARRA A L’ INTERIEUR QU’ A LA DIASPORA MALIENNE ❗

    • …” le Dr Cheick Modibo DIARRA a ete celui qui effectivement a maintenu ce pays avec son equipe de ministres patriotes,”…

      Bravo Soares!!! Trop fort!!!Toi au moins, au bal des cons tu n’auras pas froid aux pieds!!! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  8. C’est dommage pour vous. Le monde entier, le Mali en particulier, vous trouvent ridicules. La marche de ce jour 2 janvier 2013 des étudiants et profs témoigne de votre propagande en faveur des putschistes dont vous êtes les porte voix.

  9. on aura tout vu au Mali ,meme un analphabète qui saauve une année scolaire 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Salut Blanche neige! T’as pas vu la photo? On jurerait une publicité pour Johnny Walker ou un reportage sur les ravages de l’alcool :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  10. Les auteurs de ce papier ont ils une connaissance de la situation scolaire du Mali ou sont ils des collabos pro putsch?
    Jamais l’enseignement au Mali n’a connu une telle rentrée désordonnée en laissant sur le bord de milliers d’élèves et
    d’enfants non scolarisés. Et ses enfants de familles déplacées ? Un coup d’État militaire n’a jamais sauvé quoi que ce soit dans un pays. Bien au contraire . Non sûrement il recule un pays de dix ans, mais aussi porte atteinte aux libertés
    fondamentales et à la coopération .

    • Ne sois pas surpris, frère Massaye! Ce “papier” n’a rien d’un article, c’est une louange de griot, rien de plus! (et une de plus! 😈 )

  11. LA COLERE EST UN MAUVAIS CONSEILLER .LA MODESTIE EST UNE RICHESSE.L HUMULITE EST LE DEBUT DE LA GRANDEUR.RECONAITRE SES EUREURS EST UNE VRAIS FORCE SANS S PRESSER BONNE ET HEUREUSE ANNEE A TOI ET A TOUS LES MALIENS.RESPECT TOTAL

    • Exact mon frère: J’en ai même oublié de te souhaiter une bonne année pour toi aussi et toute ta famille! 😉 😉 😉 😉 😉

  12. LE MALIEN DOIT ETRE FIER DE PARLER DABORD SA LANGUE NATIONNALE DE PRESENTER SA LANGUE NATIONNALE L ETERNELLE COMPLEXE 🙄 FRANCAIS NIVEAU DU DEF 🙄 IL FAUT QUE LES MALIENS ARRETEBT DE PENSRER QU ON EST UN PAYS PAUVRE C ETAIT AVANT.A PART PEUT ETRE LA AF SUD N IMPORTE QUELLE PERSONNE SAIT DESHORMAIS QUE LE MALI FAIT PARTI DES PREMIERS PRODUCTEURSD OR AU MONDE. L OR EST UNE RICHESSE ET BIENTOT LE PETROLE.LE PROBLEME DU MALI A ETE TOUJOURS UN PROBLEME DE GOUVERNANCE.UNE RICHESSE TRES MAL REPARTI DERRIERE UNE FAUSSE DEMOCRATIE .DESOLE ON EST LOIN DE LA PAUVRETE DONT ON NOUS BASSINE EN GENERAL.MAIS SOYONS FRANC POUR UNE FOIS QUELQUE CHOSE DE SERIEUX DE TRES SERIEUX EST ENTRAIN DE SE PASSER AU MALI .JE PENSE AUSSI Q AVOIR DES IMBECILES OU DES DEBILES POUR DIRRIGER UN PAYS PEUT AVOIR DU BON DE TEMPS EN TEMPS.IL N Y A PAS DE SOT METIER .J ETAIS CHAUFFEUR DE SOTRAMA A BAMAKO AVEC UN BON NIVEAU BAC.EN FRANCE JE SUIS TOUJOURS CHAUFFEUR DE 😀 SOT 🙄 NON DE BUS AVEC 2 MILLONS CFA PAR MOIS .IL NY A PAS DE SOTRAMA METIER

    • JOE, tu m’as remis à ma place avec beaucoup de pertinence, je t’en remercie! Dans mon énervement face à cet article, mes propos étaient ambigus et maladroits: OUI, tu as raison, il n’y a pas de sots métiers! Et oui, il n’y a aucune forme de condescendance à avoir envers quel métier que ce soit; Dans mon jeune temps, il m’est arrivé moi aussi d’être chauffeur-livreur et autres, et je n’en ai jamais eu honte… Si je parlais de chauffeur de sotrama, c’est pour illustrer l’abyme entre le NIVEAU général de cet individu qui se pose en libérateur et en leader d’un pays et d’un peuple! C’est tout!…
      Meme chose pour le Français de niveau def: Il n’y en soi aucune honte à avoir à ne pas maîtriser parfaitement le français! AUCUNE! Pour autant, pour s’exhiber dans tous les médias y compris dans les médias internationaux, dans ce cas, admets que là, ça devient franchement ridicule! C’est tout ce que je voulais dire! Tu m’a remis dans mes 22 mètres, et tu as eu tout à fait raison! Respect! 😉 😉 😉 😉

  13. DE QUI SE MOQUE-T-ON????????

    Bien sûr, maintenant qu’une “vraie” armée composée de “vrais” militaires, nos pantins minables de Kati ont plus que jamais besoin de se refaire une image en catastrophe! “Tenter” de se refaire serait plus approprié!…

    Ici, nos 2 griots à la solde de l’imbibé (devoir se mettre à 2 pour pondre un tel tissu d’imbécilité est en soi un record) tentent de le poser en héros sauveur de notre éducation!!!! Formidable!!! Receuillons-nous, mes frères, devant les immenses bienfaits que l’autre femelle katoise en treillis a amené au pays!!!
    …”les autorités de la transition ont pris certaines décisions qu’il convient de qualifier d’historiques.”…

    Les fameux duettistes Sanogo/Traoré nous parlent de “décisions historiques” des autorités de la transition.
    Ces deux tristes cons ne croient pas si bien dire: Les autorités se sont effectivement montrées “historiques” sur plusieurs points;

    Faire le coup d’état le plus débile de l’histoire de l’humanité: A quelques semaines des élections, et alors que le sortant contesté ne présentait même pas!… Ca, effectivement, c’était quelque chose d’HISTORIQUE!

    Au moment où le pays est agressé par les lâches du mnla, et où notre armée, dû à la nullissimité d’ATT, est pratiquement à genoux, déclencher un véritable chaos et briser les chaines de commandements, et bien évidemment, offrir sur un plateau les 2/3 de notre pays aux rebelles et aux narco-djihadistes!… Ca, en matière d’imbécilité, c’était effectivement HISTOIRIQUE!!!

    Dans le 2ème pays le plus pauvre du monde, dont le budget national lui-même dépend à 45% de l’Aide Internationale (près de la moitié!!!), faire fuir TOUS nos bailleurs de fonds, ça, en matière d’imbécilité, c’était effectivement HISTORIQUE!!!

    Le Mali bénéficiait à l’International d’une image rassurante de stabilité, et d’une certaine dignité eu égard à son passé et à son héritage culturel; Avec l’autre singe plastronnant gorgé de whisky, bredouillant un français de niveau def, notre mali y a gagné l’image d’un pays capable de se laisser diriger par une sorte de chauufeur de sotrama en treillis!… Ca encore, c’était une métamorphose HISTORIQUE!!!

    Alors de grâce, votre fable à l’eau de rose sur Sanogo Sauveur de l’éducation au Mali, servez-la à des débiles mentaux, pas à des lecteurs Maliens dotés d’un cerveau normal!… De toute façon, l’histoir se rapproche à grand pas du crétin de service, et vos tentatives pueriles pour tenter de lui refaire une image présentable (à l’impossible, nul n’est tenu!!) n’y pourront rien changer!

Comments are closed.