Accusant leurs leaders syndicaux de mener une lutte personnelle : Les agents du CENOU rejettent le mot d’ordre de grève de 48 heures déposé par le syndicat

0
DG Cenou
DG Cenou

Cette conférence aura permis également l’évaluation du mot d’ordre de grève de 48 heures déposé par le comité syndical. La conférence était animée par le Chef de service sport, art, culture et loisir, Mama Ibrahim Touré. Celui-ci avait à ses côtés, le Chef de cellule informatique et communication, Ahmadou Z. Traoré.

Dans son discours liminaire, le Chef de cellule informatique et communication a présenté l’état d’exécution du programme d’activités 2014 du CENOU. À l’en croire, le centre a fait de nombreuses réalisations dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants. Au titre de ces réalisations, il a cité entre autres : la mise en place du réseau WiFi et de vidéosurveillance dans les campus; la rénovation des cantines de la FST et de l’IUG ;  la fonctionnalité de la cantine à 250 places ; la rénovation des infirmeries de la FST et de Katibougou ; l’achat de 3 ambulances médicalisées et l’organisation de compétitions sportives interuniversitaires dotées de prix ou de trophées.

Il faut noter également au chapitre des réalisations, le lancement récent d’un programme de développement d’un système informatique de gestion des bourses, logement, transport, santé et actions sociales.

À court terme, le système va permettre: de réduire le temps de traitement des allocations financières; d’élaborer tous les documents relatifs à la gestion des allocations financières ; d’éviter les doubles paiements; de procéder à un paiement dans le temps des bourses et aides sociales; d’avoir une maîtrise des effectifs et des droits des étudiants et de la matérialité de leur paiement; de faciliter la bancarisation des allocations financières ; de gérer les résidences, les aides sociales et les frais de gratuité des voyages».

À sa suite, le Chef de service Sport, Art, Culture et Loisir, Mama Ibrahim Touré a évoqué les raisons du préavis de grève de 48 heures déposé par le comité syndical du CENOU. Il a précisé qu’il fait ” suite à une décision de nomination de certains de leurs camarades à des postes de responsabilité par le Directeur général habilité à choisir ses collaborateurs. En réalité, cette décision contestée et qualifiée d’arbitraire par quelques agitateurs résulte de la nécessité du changement que la direction a opéré en faisant des réaménagements au sein du service. Malheureusement, pour certains leaders du syndicat qui sont de la catégorie B, ils ont été remplacés à leurs postes par des agents de la catégorie A. Mais puisque ce changement leur fait perdre des avantages matériels, ils n’ont trouvé autre chose que de contester la décision. Leur attitude a été jugée injuste par leurs camarades travailleurs qui ont à juste titre estimé que leurs leaders syndicaux luttent pour leurs propres intérêts”.

Selon lui, c’est pour toutes ces raisons que le bureau syndical a été désavoué par la base qui a refusé de suivre le mot d’ordre de grève de 48 heures prévu pour le jeudi 22 et le vendredi 23 janvier dernier.  Car, dit-il, plus de 80 agents ont émergé la liste de présence.

Boubacar PAITAO 

 

PARTAGER