Levée du mot d’ordre de grève du SYNEB : Est-ce la fin du calvaire au fondamental ?

0
14

Après deux mois de grève illimitée, le SYNEB vient de suspendre  son mot d’ordre de grève le lundi 6 Février 2012. Le secrétaire général du SYNEB  a enfin invité sa base à reprendre les cours après une longue période  d’absence dans les classes. Ce qui  en principe met fin au bras de fer entre les autorités et  le  syndicat en question. Les grévistes  ont donc repris les cours ce mardi.

 Selon leur secrétaire général,  les négociations se poursuivent entre les deux parties sur les points qui étaient au centre du blocage: l’intégration des fonctionnaires des collectivités à la fonction publique de l’Etat et la prise en compte des enseignants détenteurs d’une maitrise dans les écoles fondamentales.

Et pourtant, les grévistes avaient  décidé de poursuivre leur mouvement, tant qu’ils n’auraient pas satisfaction par rapport à ces deux points.

La question qui se pose à présent est la suivante : le SYNEB a-t-il désisté face  aux mesures de prélèvements sur les salaires des grévistes ? Le moins qu’on  puisse dire est que cette mesure a eu un impact, car malgré la non satisfaction des points soulignés qui paraissaient d’ailleurs les plus importants, le  syndicat a décidé de lever le mot d’ordre de grève.

 Alors, on peut donc dire  que le SYNEB a anticipé son échec en agissant ainsi. Surtout quand on sait que depuis l’application des mesures de prélèvements sur le salaire des grévistes, beaucoup avaient commencé à intégrer les classes .Du coup la base avait commencé à se de solidariser  du bureau .En conséquence l’effet de la grève avait  pris un coup. Le gouvernement tire donc profit d’une politique qui a servi à diviser  le SYNEB.

Alou  Keita

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.