Mali : Le régime ATT préfère l’AMO à l’éducation des enfants des écoles étatiques

0
0





La plus grande majorité des enseignants du secondaire et du fondamental sont en grève illimitée depuis début novembre. Ils revendiquent principalement l’arrêt immédiat des prélèvements sur leurs salaires au titre de l’AMO et le remboursement des montants déjà prélevés. Et curieusement, le gouvernement fait la sourde oreille. On fait comme s’il n’y a rien. Comme si l’éducation des enfants fréquentant les écoles publiques n’est pas une préoccupation. Oui, parce que le choix est déjà fait par le régime : l’amo au détriment de l’éducation des enfants des pauvres.


Et les maliens laissent faire aussi. Aucune démarche entreprise ni du côté de la société civile ni du côté des religieux. Qui pouvait imaginer que les maliens pourront accepter que leurs enfants ne vont pas à l’école à cause de l’AMO ! Une AMO qui est connue par tous pour être une arnaque, une manière de voler les salariés pour des fins inavouées. Puisque jusqu’ici, aucune disposition n’est prise pour assurer des soins de qualité aux adhérents de l’AMO. C’est pourquoi cette assurance a été logiquement rejetée par les travailleurs, surtout par le monde enseignant qui vit exclusivement de son salaire.  Malgré tout, on veut maintenir cette amo là contre vent et marré. Pour obtenir gain de cause, les enseignants ont décidé d’aller en grève illimitée depuis début novembre. Et le gouvernement a fait son choix : celui de préférer l’AMO à l’éducation des enfants. Et pourtant, le Président se dit être l’ami des enfants. Le ridicule ne tue vraiment pas dans ce pays qui va droit à l’échec si jamais les choses continuent comme ça ! 

M’pè

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.