Le ministre de l’Education Nationale démantèle un réseau de fuite des sujets d’examens : Des communications téléphoniques accablantes interceptées

26

Des agents du Centre des examens impliqués jusqu’au cou

 Des promoteurs d’établissements privés sur la sellette

 Des sanctions à la mesure de la faute

 

 

Jacqueline-Nana
Jacqueline Nana, ministre de l’Education

C’est un véritable exploit que le ministre de l’Education Nationale, Mme Togola Jacqueline Marie Nana, vient de réaliser dans le déroulement des examens de fin d’année. Cette dame de fer, réputée très rigoureuse, a pu infiltrer et démanteler le réseau de fuite des sujets des examens du DEF et du Baccalauréat malien.

 

 

En effet, les fuites massives des sujets, constatés lors du DEF ont amené la titulaire du département de l’Education Nationale à mettre tout en œuvre pour éviter les mêmes erreurs lors du bac. Pour atteindre l’objectif zéro fuite, Mme Jacqueline Marie Nana a sorti la grosse artillerie, en mettant à contribution ses proches collaborateurs, les forces de l’ordre et même la Sécurité d’Etat.

 

Ces actions ont permis d’intercepter des communications téléphoniques accablantes. L’enquête a aussi découvert que des agents du Centre national des examens et concours du ministère de l’Education et des promoteurs d’établissements privés sont impliqués jusqu’au cou dans cette fuite de sujets.

 

Face à ce business devenu très florissant depuis des années dans notre pays, Mme Togola Jacqueline Marie Nana a préconisé des sanctions à la mesure des fautes constatées. De prime abord, elle a suspendu le Directeur du Centre national des examens et concours du ministère de l’Education, Bakoni Ballo et a également averti que tous les promoteurs d’établissements privés qui seront reconnus comme impliqués dans ces malversations se verraient retirer leurs agréments. C’est-à-dire qu’ils verront leurs écoles fermer.

 

Ce n’est pas tout. Une quinzaine d’agents du Centre des examens, suspectés d’être à la base des fuites généralisées de sujets ont été relevés. En effet, ce qui est révoltant dans cette situation, c’est que des agents que Jacqueline Marie Nana avait relevés à son arrivée à la tête du département de l’Education (parce que suspectés d’être au centre de ce réseau), ont été recrutés par le Directeur Bakoni Ballo, qui les a mis au centre de son dispositif d’organisation, ce qui a provoqué une vive colère chez la patronne du département.

Pour minimiser les risques de fraudes et de fuites des sujets, Mme le ministre a fait changer les sujets de toutes les épreuves du Baccalauréat à Bamako et à Kati et mis en place une équipe restreinte, composée de membres de son cabinet politique, pour choisir ces nouveaux sujets. Selon le Conseiller à la communication du département de l’Education, Mme Togola Jacqueline Marie Nana a responsabilisé cette équipe et fait une sévère mise en garde: «vous répondrez en mon nom. Si jamais il y a eu fuite de sujets, je vous en tiens responsables. Et, d’ici, je vous amènerai directement en prison».

 

Elle a également pris des mesures pour interdire l’accès des centres d’examens à toute personne étrangère et interdit aux candidats l’accès aux téléphones portables. Son équipe restreinte est enfermée depuis vendredi dernier dans le bureau du Chef de Cabinet et procède aux choix des sujets des différentes épreuves. Ce qui n’a pas plu aux gens du réseau de fraude, que le département a ainsi contournés.

 

 

Des tentatives de sabotage du Bac

Le changement des sujets des épreuves, à Bamako et à Kati, n’a pas été sans conséquences sur le déroulement normal du Baccalauréat dans les centres d’examen de la capitale et de ses environs. Elles ont démarré avec un grand retard dans certains centres. Profitant de cette situation, les activistes du réseau de fraude ont tenté de procéder à l’intoxication de l’opinion, faisant croire que les examens avaient été reportés ou annulés.

Pire encore, certains mêmes se promenaient en disant que le ministre avait démissionné. Malheureusement pour eux, ces médisances n’ont rien enlevé à la sérénité de la maîtresse des lieux, déterminée à poursuivre ce qu’elle a commencé sans se laisser distraire par ces chants de sirènes.

 

D’autant qu’elle a bénéficié de l’accompagnement des parlementaires, à travers la Commission Education de l’Assemblée nationale, décidée à soutenir ses initiatives parce qu’il s’agit de l’avenir de nos enfants et du Mali, ce au grand dam de certains promoteurs d’établissements privés.

 

 

Des communications téléphoniques interceptées

Les examens de fin d’année étaient devenus un grand marché, où tout le monde trouvait son compte, au détriment de l’avenir de notre pays. Des agents du Centre national des examens et concours aux promoteurs d’établissements privés, en passant par les parents d’élèves, on n’hésitait pas à mettre le prix pour s’acheter les sujets des examens de fin d’année.

 

Pour démanteler ce réseau, le ministre de l’Education Nationale a mis à contribution les services de renseignement et les opérateurs de télécommunications. Elle a ainsi pu intercepter des communications téléphoniques entre un marchand de sujets, pardon un promoteur d’établissement de la rive droite, et son client.

 

Auparavant, dans la matinée, le ministre avait tenté de prendre le promoteur en question la main dans le sac. Pour ce faire, elle avait envoyé l’un de ses agents acheter l’ensemble des épreuves pour 60 000 F. Le promoteur indélicat lui a fait savoir que les sujets qui étaient à son niveau n’étaient plus d’actualité et lui a demandé de revenir vers le crépuscule. C’est à partir de ce moment qu’il a été mis sur écoute.

 

Et le résultat est très accablant. En effet, le soir même, l’un de ses clients l’a appelé pour savoir, dans leur jargon, si les sujets étaient arrivés à son niveau. Soit «la sauce n’est pas encore prête. Elle sera prête vers le crépuscule».

 

Selon le Conseiller à la communication du ministre, les promoteurs s’arrangeaient pour que leurs élèves puissent se retrouver à composer dans un même centre. Comme cela, ils traitaient les sujets et pouvaient ensuite corrompre les agents de sécurité, déployés pour sécuriser les examens, pour les acheminer dans les salles. A la proclamation des résultats, ils vantaient la performance de leurs établissements, avec des pourcentages de réussite irréalisables dans des conditions normales.

C’est ce réseau mafieux que Mme Togola Jacqueline Marie Nana a démantelé. Elle mérite d’être soutenue et encouragée pour poursuivre ce chantier, car il y va du devenir de notre nation. Plusieurs de ses prédécesseurs ont en effet failli là où elle est sur le point de réussir.

 

Youssouf Diallo

PARTAGER

26 COMMENTAIRES

  1. Peut être que tu est limité, car un seul fait peut te renvoyer a une analyse globale de la situation, en lisant cet article, je me suis poser la question suivante: quel est le secteur qui échappe a ces maux qui gangrène notre société? donc ouvrez bien votre esprit pour participer au débat. si non si les gens sont sanctionné c'est de bonne guerre car c'est un début pour que le pays se relève, salut,

  2. Notre accent doit etre mis sur ce que nous appelons en Anglais DIVERGENT THINKING THAT LEADS TO MULTIPLE ANSWERS! Nos enfants doivent apprendre a’ collaborer et cooperer ensemble pour trouver plusieurs possibles solutions aux nombreux problèmes qui existent!
    Le fait d’être tres rigide et apprendre aux enfants des choses tout en leur disant qu’il n’y a qu’une seule bonne réponse a’ “chaque” chose, peut leur porter prejudice!
    J’encourage Jacqueline Nana dans sa mission mais j’aurais prefere’ que l’accent soit mis sur le concept des examens que nous utilisons en ce moment meme au Mali! EST-CE QU’IL EST COMPATIBLE AVEC LES REALITE’S DU MONDE D’AUJOURD’HUI? I DOUBT IT!!!!!!!!
    WE CAN DO A BETTER JOB!
    NOUS POUVONS FAIRE MIEUX ET NOS ENFANTS MERITENT MIEUX!!!!

  3. En tant qu’éducateur, je conseillerais aux uns et aux autres de se poser quelques questions dont:
    1- Est-ce que nous sommes entrain d’éduquer nos enfants afin qu’ils puissent occuper une bonne place dans le monde d’aujourd’hui? En d’autres termes, sommes-nous entrain de les préparer pour le monde du 21e siècle en tenant compte de leurs identite’s culturelles ou sommes-nous entrain de fermer nos yeux sur les nouvelles realite’s de la mondialisation et nous voulons les ramener aux ecoles du 20e siècle?
    Mes amis, la methode traditionnelle des examens qui vise a’ savoir l’abilite’ academique des eleves, est DEPASSE’E! Il n’est point important de continuer a’ avoir nos catégories fictives de mention HONORABLE, TRES BIEN, BIEN et PASSABLE. J’ai vu des personnes qui ont obtenu la mention honorable mais qui ne peuvent pas s’adapter aux realite’s de la vie. Tout comme j’ai vu des hommes et des femmes sans aucune education moderne mais qui s’adaptent tres bien a’ la vie! (a’ suivre)

  4. Dementeler la fuite des sujets d’examens et d’autres fraudes sont faciles. Les méthodes suivantes ont ete’ utilise’es:
    – Demander aux eleves, aux professeurs et aux administrateurs
    – Utiliser les methodes statistiques pour comparer les résultats
    – Observer attentivement les copies des eleves…etc
    Generalement ce sont les etablissements riches et les enfants des riches qui bénéficient de la fuite des sujets. Les riches tiennent a’ la reussite de leurs fils et les etablissements prive’s tiennent a’ leur clientele et a’ leur bonne réputation. De l’autre cote’, nous avons des fonctionnaires vereux qui rêvent d’etre riches et/ou qui le sont deja a’ cause de la fraude mais qui veulent toujours avoir une plus grande fortune. Ce sont donc des intérêts financiers qui convergent pour nous donner la fuite des sujets.
    Les enfants aussi peuvent utiliser leurs portables pour photographier et envoyer les sujets a’ leurs amis qui se trouvent dans d’autres lycées et/ou d’autres villes. (a’ suivre)

  5. Cet article est vraiment partisan , bravo madame la ministre qui est le docteur après la mort le boulot du ministre est de prévenir les fuites et non arrêter les fauteurs après coup Mme peut s’est trompée de vocation on devrait l’orienter vers la police, en France que je connais un peu par exemple le bac tourne aux alentours des 90% comme toute classe normale , donc je ne défends pas les fraudeurs mais quand les taux de resussite ne dépasse pas 20 à 30% , il y a eu des années où certains lycées ont fait 12% on ne pourra jamais arrêter la fraude . Même s’il n’y a pas fuite des sujets il y aura des gens pour corriger les sujets faire des copies et les donner aux élèves , on peut facilement modifier les notes avant de les porter, le malien est tellement corrompu qu’ils trouveront tjrs un moyen d’échapper aux règles. J’ai étudié avec beaucoup de gens qui n’ont jamais redoublé mais le bac a mis fin à leur scolarité , cette peur du bac est à la base de toutes les dérives.

    • Avec le niveau pitoyable de nos élèves et la corruption généralisée dans l’enseignement la fraude a de beaux jours devant elle ça va être un travail de longue haleine et non des coups d’épée dans l’eau , il faudra beaucoup de temps pour remettre cette école malienne ( plusieurs décennies) mais en priorité le bac doit avoir le même taux de réussite que les autres classes, à partir du moment où le taux de réussite est en dessous de la moitié c’est le système qu’on remet en cause . Mais le problème c’est la corruption qui est devenue la règle au Mali et la culture de la facilité , tout s’achète tout se vend n’a jamais été aussi valable que dans le Mali de ces 15 dernières années .

  6. le changemnt de comportement ne pourra se faire au mali que si “L’HOMME MALIEN CHANGE MORALEMENT EN BIEN!” avait affirme un homme adepte du “PARLER VRAI”[mgr Jean ZERBO].L’action salutaire que le ministre de l’education a engage pour rendre enfin a notre systeme educatif son honneur,devrait etre saluee par tous les maliens.Malheureusement,certains maliens crient a l’injustice en contestant la fraude et en “TIRANT” les faits par les cheveux,ceux-ci y voient plutot ‘LINESPERIENCE” du ministre!POUR de tels individus le changement,c’est MES INTERETS D’ABORD”!Le probleme du mali actuelle c’est le plethore de responsables qui preferent la demagogie des slogans a l’action!COURAGE MME LE MINISTRE!!

  7. déjà qu’avec des fuites ,ceux qui décrochent le moindre diplôme sont 25% et encore …..au rattrapage :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: alors imaginez qu’il n’y ait pas de fuites ?? ce serait la honte pour le Mali 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  8. Merci, madame, le Ministre. Je vous encourage à aller dans ce sens. A BA les voleurs

  9. Félicitations Excellence, bon courage pour la suite. Ce réseau de voyou a des succursales dans tous le Mali et ce sont des centaines de millions qui sont en jeu. ce reseau avait même des soutiens dans un passé proche à la présidence. J'espère que la tête du serpent est coupée. En plus Mme doit mettre rapidement en place une communication éfficace, sinon ces gens ne tarderons à s'attacher les services de journalistes journaliers qui pilulent les rues de Bamako pour entreprendre la démolition médiatique de sa personne et de ses œuvres.

  10. comment peut ton feliciter un ministre aussi nul.
    Diriger c’est prevoir et prevenir si elle attend qu’il y ai fuite(DEF,BAC)pour demettre des gens de leur fonction, et le pauvre journaliste qui a pris des billets de banques pour ecrirre ce chiffon nous dire que c’est une dame de fer.elle est la juste pour placer les RPMiste. depuis son arrive elle a change plus au sein du departement elle tout chamboule plus 40 cadre demis de leur function, 47 DCAP, 12 DAE, plus 500directeurs d’ecoles releves ou mutes.
    mais ce n’est pas surprenant puisque le postele plus elev que cette dame a eu oqp cest proviseur du Lycee Ibrahima Ly.tout son merite est qu’elle du RPM et cousine de IBK.
    Voila ou est le nepotisme va nous conduire.
    tant que nos autorites ne compredront pas que l’education est le socle du develloppement de la paix ……et au Mali notre point faible cest justemnt il faut eviter de nommer des politiquea a ce poste.
    le ministere de l’education doit etre confier a quelqu’un qui est ambiteu

    • ag lili.Jusque là ON AURAIT TOUT ESSAYE AU MALI MAIS LES FUITES CONTINUAIENT!Pour une fois Madame TOGOLA a mis la main sur des trafiquants de sujets.Vous devrez vous réjouir de cette “prise” à moins que vous soyez parmi les démis de leurs postes!De toutes les façons, le démantèlement de votre réseau ne fera que grossir le rang des opposants au gouvernement MARA qui est entrain d’amorcer un certain changement dans nos mœurs.Nous qui trouvons tout cela positif pour le pays nous félicitons le ministre!Parcontre les parents d’élèves habitués à acheter les sujets ainsi que les enseignants et promoteurs d’écoles privées malhonnêtes qui sont trempé dans ce trafic ne sont pas contents: c’est la vie. 😉

  11. Voila un Ministre a féliciter a encourager dans ces actions de tous les jours.Je m`incline devant son abnégation,son vouloir de bien faire pour laver les souillures dont est emprunt notre éducation nationale.Nous avons besoin des ministres de son cran partout et dans tous les échelons de L`État pour que le Mali soit.

  12. voila une dame qui a refuse de vendre le mali on a besoin des cadres comme cette dame que dieu la protege

  13. Madame TOGOLA a peut être réussi mais, elle a fait subir à nos enfants tellement de pressions qu’à certains moments on se demandait si on était en examen ou pas. Dans tous les cas, les politiciens doivent comprendre une chose, c’est que certaines opérations se gèrent avec maëstria et par des technologues.
    En effet, mme la ministre l’apprendra à ses dépens, elle qui a osé remplacer tous les cadres de son départetment impliqués dans l’organisation des examens et concourts à seulement 6 mois des échéances par des gens de son parti venus d’ailleurs, donc n’ayant aucune expérience en la matière.
    A l’Education, tous le monde sait que l’organisation des examens et concours rapporte beaucoup d’argent et au ministère,et tout le monde aimerait y participer, c’est là la seule motivation du ministre.
    Voilà le résultat que cela a donné.Le bac aura eu lieu mais, à quel prix ?
    Jamais dans notre histoire nos n’avons une telle inorganisation du bac.

    • Tougnetigui.Pour cette fois-ci même s’il y a eu “inorganisation”, c’est un mal pour un bien:au moins des réseaux de trafiquants de sujets ont été démantelés!Mon souhait qu’ils étendent leur interpellation aux parents d’élèves qui s’adonnent à ce métier.Les niveaux sont trop bas à cause de cette pratique honteuse que le ministre TOGOLA est entrain de combattre.Au moins les bacheliers de 2014 seront les plus méritants.C’est le début du changement….

  14. Le changement a bien commencé au Mali.Félicitations à Mme le ministre.
    Tous ces coupables doivent être traduits en justice et les promoteurs d’établissements privés, privés d’agrément.Maliens, le gouvernement MARA est entrain d’apporter petit à petit du Changement dans votre vie quotidienne.Tous ces fraudeurs vont s’ajouter au groupe de personnes qui demandent sa démission.Vous qui êtes sur le chemin de la vérité et justice vous devrez soutenir et encourager le gouvernement dans ces actions.Vive le Changement. 😉

    • Cette vilaine femme n’est pas du tout a féliciter s’elle avait pris le devant ça oui mais laisser nos enfants composer dans le noir ,quelle honte ;si c’était quelqu’un d’autre IBK allait le faire démissionner comme Boubèye mais comme on dit que c’est sa cousine ,cette affreuse femme peut faire ce qu’elle veut; c’est vraiment dommage pour le Mali on a trop souffert dans ce pays mais dieu est grand tout finit un jour et chacun répondra de ses actes même des vilains gens comme IBK et sa soit distante cousine; le gouvernement d’IBK est bizarre ils presque tous de sa famille, on verra bien comment ça va se terminer.

  15. ce pays est lambeaux dans tous les domaines c est consternant ce laisser aller bientot chacun va se fabriquer le diplome de son choix.

  16. Monsieur le journaliste soyons serieux , comment le ministre remercie les gens que son sibordoner directeur leur embochent . Cest pour gater le nom de Bakoni Ballo encore. L'histoire endira le reste. Ce monsieur a toujours pris au serieux le system educative pour qui le connait. Il faut bouffer les 10000 fcfa du ministre et taizez vous.

Comments are closed.