Mme Dramé Kadiatou Konaré des Editions Cauris : « Les éditeurs doivent pousser les femmes maliennes à écrire…»

0
Mme Dramé Kadiatou Konaré
Mme Dramé Kadiatou Konaré

B.L : Madame, selon vous, quels sont les voies et moyens pour inciter les maliennes à la lecture et à l’écriture?

M.K.K : Déjà, il faudrait que le livre soit dans le quotidien des femmes du Mali. J’aimerais que dans chaque foyer, les femmes deviennent des lectrices potentielles. Ecrire certes, mais les gens qui écrivent le mieux, ce sont ceux-là qui lisent le plus. En tant qu’éditeur, je fais une prise de position. Il faudrait que nos structures s’ouvrent aux femmes. De façon générale, les gens sont trop intimidés par l’écrit. Ce n’est pas qu’au Mali, même ailleurs il y a ces problèmes. Et les femmes sont encore plus intimidées parce qu’elles ne font pas un pas vers l’édition. De ce fait, c’est nous les éditeurs qui devront aller vers ces femmes et mettre à leur disposition des écrits qui puissent les favoriser à écrire. De ce fait, l’appel que j’ai à lancer, c’est d’inviter les maliennes et les maliens à la lecture. Le livre, c’est très important. A toutes les étapes de la vie de l’homme, le livre est un compagnon essentiel. Quand on est tout petit, il aide à façonner une personnalité. Arrivée au stade de l’adolescence, il aide à faire face à la vie. Et quand on devient adulte, il devient un outil spirituel. La lecture d’un livre procure le plus grand bien.

Entretien réalisé par Mamadou Macalou

PARTAGER