Proclamation hier des résultats du DEF 2012: 36,54% de taux national de réussite

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les résultats du Diplôme d’études fondamentales ont été proclamés hier jeudi 2 août. Malgré le contexte socio-politico sécuritaire très difficile, les examens de fin d’année scolaire 2011-2012 se sont déroulés dans de très bonnes conditions. Cette année le taux national d’admission est de 36,54% contre 33% l’année dernière, soit une augmentation de 3%.

Avec l’éclatement, en début d’année, de la rébellion armée au nord du pays et les évènements de mars 2012, ayant précipités la chute des trois régions nord du Mali aux mains des bandits armés, il y a eu un flux des populations des zones occupées vers l’intérieure du pays et vers les pays limitrophes.

Parmi ces déplacés y figure beaucoup d’élèves de tous les ordres de l’enseignement confondus. Avec cette situation la tenue des examens de fin d’année était incertaine.

Heureusement, les candidats des régions sud du pays et ceux déplacés ont pu composer ensemble. Les résultats ont connu une nette augmentation par rapport à ceux de l’année 2010-2011.

Cette année, sur 207 957 candidats inscrits, 70 801 ont été déclarés admis avec une moyenne supérieure à 10, soit un taux national de réussite de 36,54%. Ce taux varie d’une académie à une autre.

L’académie de Douentza vient en tête avec un taux de 59, 96% alors que Koulikoro ferme la manche avec un taux de réussite de 18,64%.

Les académies de Kati, Kayes et de Koutiala ont enregistré respectivement un taux de 51,52%, 43,25% et 42,77%. Les deux rives de Bamako s’en sort avec un taux de réussite de 38,33% pour la rive droite et 33,26 pour la rive gauche.

Celles de Mopti, Nioro, Ségou, San et de Sikasso ont respectivement enregistré 35,60%, 35,3%, 33,15%, 31,11% et 29,78%. Suivie de Bougouni avec 27,13% et l’académie de Kita vient en avant dernière position avec un taux de 26,1%.

Il faut préciser que sur les 70 801 candidats admis, on compte 28 491 filles et le nombre de garçons est de 42 310.

Le directeur du Centre national des examens et concours, Hassimi Adama Touré a déclaré que cette réussite est l’effort de tout le peuple malien dans toute sa composante.

Boubacar PAITHAO

SOURCE:  du   3 août 2012.    

6 Réactions à Proclamation hier des résultats du DEF 2012: 36,54% de taux national de réussite

  1. GMT, AOK et ATT ont tous detruit l’ecole malienne, quelle tristesse un taux de sucees de 30 A 40% au DEF, vraiment les trois ont detruit notre future, notre avenir est compromis et pour des generations a venir, les trois ont cultive et entretenu l’analphabetisme au Mali.

  2. foudkg

    quel pays de nullards :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: pas étonnant que le MNLA et AQMI vous bottent le cul et que vous disiez merci :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  3. il faut reconnaitre que le mal du pays par rapport a la compétence des ses futures cadre découle de la magouille et des différentes corruptions qui ont émailler l ensemble ds structures estudiantine et professionnelle, car au mali on ne devient jamais quelque chose par le mérite et la valeur intersecte,il est grand temps que les chose change ,pour que notre cher pays berceau de l’ humanitaire reprenne sa place dans l’univers des nations respectées ,car le respect d une nation provient en partie de l honneur que ses cadres lui donne :oops: :oops: :oops: :oops:

  4. sambou

    Tout porte à croire que cette crise a été bénéfique à notre école (en général).Félicitations! aux admis et « du courage! »aux recalés. :wink:

    • foudkg

      Sambou ton « courage aux recalés » c’est pour leur souhaiter qu’il y ait un métro à Bamako pour qu’ils aillent balayer les couloirs ?? :mrgreen: :mrgreen:

  5. Moussa

    bravo au gouvernement.