Redynamisation de l’enseignement supérieur : Les innovations du CENOU révélées à la presse

0
0





Le Directeur Général du Centre National des Œuvres Universitaire (CENOU), le Colonel Major Mamadou Idrissa Coulibaly et ces collaborateurs ont animé un point de presse, le vendredi 16 décembre, au Rectorat de l’ex-université de Bamako. Cette rencontre avec les hommes de médias visait à faire part à l’opinion nationale et internationale des innovations faites par l’institution dans le cadre du processus de redynamisation de notre système universitaire.

Depuis le 14 juillet 2011, à la suite d’un conseil des Ministres, le Gouvernement malien a entrepris de procéder à une refondation de l’université de Bamako. Dès lors, plusieurs actions ont été menées dans ce sens (Cf. anciens N°). Ainsi, toutes les actions du CENOU se sont orientées dans la même direction. En effet, de commun accord avec l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM), les résidences universitaires ont été rétrocédées au CENOU en vue d’une restauration afin d’offrir aux étudiants des commodités favorisant leur performance académique. Par ailleurs, la rénovation en cours des campus de la FAST, de l’IUG et de la FMPOS prendra fin le 10 janvier 2012. Les travaux au niveau de l’Institut Polytechnique Rural (IPR) de Katibougou commenceront, dès l’entame des grandes vacances, car cet établissement n’a pas connu d’arrêt de cours, précise le Col. Major Coulibaly. Ainsi, avec les différents internats et la location des bâtiments privés de grande capacité à travers la ville de Bamako, 3371 étudiants bénéficieront des chambres sous contrat avec des frais mensuels diversifiés selon les commodités. Plus précisément, dans les internats étatiques les chambres à quatre personnes sont fixées à 1500 FCFA mensuel par étudiant et celles contenant plus de quatre à 1000 FCFA mensuel. Pour les bâtiments privés, la mensualité varie de 3000 FCAF à 7500 FCFA en fonction des luxes offerts.

Pour pallier les difficultés rencontrées dans la gestion des allocations sociales, auprès des étudiants, le Col. Major Mamadou I. Coulibaly et son équipe entendent accompagner les bacheliers de 2011 jusqu’au terme de leur cycle sans déboires. D’où l’anticipation dans le traitement des dossiers de demandes de bourses. En effet, une équipe du centre s’était réunie à Ségou pour les travaux à l’issue desquels les 28056 bacheliers ont été immatriculés. Au total, 16778 dossiers ont fait l’objet de traitement dans la cité des balanzans sur 24674 bacheliers remplissant les conditions d’attribution d’allocations sociales. Déjà, 2269 bénéficiaires de bourse entière et 2247 demi-boursiers ont été identifiés.

« Toutes ces actions visent à payer en temps réel et de façon régulière les étudiants afin de les permettre de vivre sans désagréments majeurs », apparaît à la lecture des ambitions du DG du CENOU.

La construction des centres de santé et commercial universitaires dignes de ce nom, l’élaboration d’une carte du CENOU pour les étudiants, la publication, par académie de provenance, de la liste de tous les bénéficiaires d’allocations dans les journaux ainsi que la relance du sport universitaire, à travers la création d’une fédération de sport universitaire, sont entre autres changements de grandes envergures annoncés au cours cette conférence de presse.

YAYA S. GUINDO

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.