Renouvellement du bureau de coordination de l’AEEM : le candidat Alou Bagayoko, alias ‘’Wara’’ fait une démonstration de force

0

Candidat au poste de secrétaire général du bureau de coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), Alou Bagayoko, alias ‘’Wara’’ pour ses intimes, a fait le lundi 4 avril 2016, le tour des universités et campus de Bamako, afin de soumettre aux étudiants ses idéaux. Il a fini sa tournée au sein de la Faculté des arts et sciences techniques (FAST) où il est arrivé avec un fort cortège d’étudiants qui scandaient ‘’Wara le sauveur’’.

Une fois dans la cour, il a rencontré les journalistes pour un point de presse. Il dira qu’il est étudiant en 4e année, Faculté histoire et géographie, spécialité maîtrise aménagement. Pour lui, sa candidature a pour but d’aller vers un renouveau de la conception même de l’AEEM. « Certains pensent que l’AEEM est une association de vauriens et de violents ». Il souhaite redorer le blason de cette association qui a été pendant longtemps vilipendée.

« Je me battrai une fois élu pour la défense intégrale des droits matériels et moraux de l’ensemble des élèves et étudiants du Mali, de Kayes à Kidal. Je ferai en sorte que soit bannie au sein des espaces scolaires et universitaires la violence sous toutes ses formes. Je ferai la culture d’un nouveau type d’AEEEM, qui revendiquera étant en classe et non au dehors » a-t-il promis.

Pour ‘’Wara’’, de nos jours, les violences règnent au sein des différentes universités ; il fera en sorte que tous les leaders estudiantins puissent se donner la main et parler d’une seule voix, pour l’aboutissement de leurs doléances dans le strict respect des textes. Une fois élu, il compte mettre l’AEEM sur les rails, mais aussi une éducation de qualité et non de quantité. D’autres promesses consistent à faire en sorte que ses camarades étudient dans des conditions descentes ; mettre fin aux coupures intempestives de courant durant les cours dans les campus en les dotant de groupes électrogènes ; et faire en sorte que les professeurs dispensent l’intégralité de leur cours. Il s’est dit très ému par cette démonstration de force de la part de ses partisans étudiants, ce qui témoigne de leur engagement pour sa candidature.

Il a estimé que partout où il est passé dans les différentes facultés de Bamako, instituts et grandes écoles, les étudiants lui ont fait part de leur soutien indéfectible. Il dit être le candidat de l’apaisement dans l’espace universitaire malien, et pour cela il appelle les camarades à voter pour lui, le jour du vote. Il rappelle que les élections pour la désignation du patron de l’AEEM se fera probablement du samedi 16 au  dimanche 17 avril  prochain, a-t-il conclu

B Bouaré

 

PARTAGER