Rentrée solennelle 2016-2017 : Le Mali compte d’excellents chercheurs sur l’échiquier mondial dixit le Pr Ogobara Doumbo

5

Le palais de la culture a abrité ce 27 décembre 2016, la cérémonie donnant le ton de  la rentrée solennelle des universités, Instituts et grandes écoles du Mali sous  le  thème intitulé, « La recherche universitaire au service du développement ». Sous l’égide du président de la République accompagné de son gouvernement et d’autres personnalités, la rentrée a été l’occasion de mettre en avant l’excellence des professeurs chercheurs maliens par le Pr Ogobara Doumbo

 

– Malweb.net- Suivant sa tradition le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique vient d’organiser la rentrée solennelle en marge de la rentrée académique des grandes écoles et universités avec une leçon inaugurale qui se veut répondre à une préoccupation majeure du département et du corps enseignant. Pour cette rentrée 2016-2017,  la leçon inaugurale a  été portée par le Pr Ogobara Doumbo sur le thème « La recherche universitaire au service du développement : exemple le Malaria research and training center / international (le  MRTC) »,  un centre d’excellence dans la lutte contre le paludisme crée en 1976  à l’école de médecine et de la pharmacie. Dans son exposé le Pr Doumbo, éminent chercheur,  a brossé son  brillant parcours  qu’il qualifie de « made in Mali », une fabrication malienne qui enregistre d’énormes impactes positifs dans le domaine de la recherche scientifique. Comme l’ a expliqué le Pr Doumbo, le malien a pu former des générations de chercheurs qui excellent tous dans leurs domaines ( le centre en est à sa 5ème génération de jeunes chercheurs qui font la fierté du Mali à travers le monde et surtout  au  Etats Unis d’Amérique). Toujours dans ses propos, on retient que grâce à la recherche, le Mali a enregistré beaucoup d’ avancées tant dans le domaine de l’éducation que de la santé avec la réduction et la radication de certaines maladies à ne citer le malaria, l’onchocercose, la filariose etc. Joignant sa voix à celle du professeur, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Pr Assétou Founé Samaké a mis en exergue l’importance de la science et de la recherche pour le développement du pays.  Une vision qu’ elle a d’ailleurs reconnu partager avec le président de la République et l’ ensemble de ses homologues  qui avaient tous effectué le déplacement pour venir l’ accompagner.  Saluant les efforts effectués en faveur de son département, la ministre  de la recherche scientifique, a mis l’accent sur les défis de l’enseignement supérieur à savoir l’amélioration de l’environnement pédagogique  dans nos structures, le renforcement des dites structures, leur autonomisation entre autres.  Le Pr Samaké  a également  profité de la tribune pour solliciter la régularisation des bourses des étudiants ainsi que la situation  des professeurs assistants sans oublié  le renforcement du programme de formation des formateurs  dont seulement la totalité du budget n’ a pu être relevé. Ayant ouïe  de toutes ses requêtes et conscient de l’importance de l’enseignement de supérieur et de  la recherche scientifique pour le Mali que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a rappelé les progrès réalisés dans le domaine et encourager les efforts pour faire avancer l’enseignement de la recherche scientifique au Mali.  Et c’est sur ses mots d’engagements à mobiliser les ressources nécessaires pour accompagner le département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique  et ses structures affiliées que les portes de la rentrée solennelle 2016-2017 se sont refermées.

Khadydiatou SANOGO

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. le professeur Inamoud ibny Yattara grand chercheur Malien ,il faut le reconnaitre .il a a consacrer sa vie a la recherche ,au laboratoir etc….le developement passe par la monssieur le president –

  2. La médecine ce n’est pas mon truc. Dites-moi concrètement ce que le Par. Ogobara a inventé contre le palu au Mali? Nos femmes et nos enfants en nombre meurent chaque année ! Les moustiques sont présents à Bamako à toutes les saisons…

  3. Il faut encourager la recherche! Je suis un peu familier avec les travaux du prof Ogobara. Nous avons d’autres comme Amadou Nouhoum Samake’ de Sahel Nema qui sont des pionniers dans l’energie solaire. Ils doivent etre encourage’s!!!

    • Wuruwaye et digne fils d’un wuruwaye, tu sais aller chercher de l’eau a dos d’anes pour tes maitres Haidara a Nioro du Sahel, qu’ est ce que tu connais en recherché? Fermes ta grande gueule.

  4. IBK n’a pas arrêté de donner de l’importance à notre école. Cette rentrée est à sa deuxième édition et les étudiants qui ont le privilège de participer à ce genre de ceremonie en sortent ravis et transformés.

    L’exposé du professeur a duré 1h 10 exactement et le contenu a laissé l’auditoire admiratif.
    Les jeunes maliens doivent apprendre à côtoyer les personnes de ce calibre. Ce n’est pas la peine de suivre l’opposition qui n’a rien d’autre que l’insulte et la manipulation qu’elle met à sa propre disposition.

    C’est avec ce genre d’initiative que nous pouvons donner un sens à la vie des jeunes. Permettre aux jeunes de rêver et de réaliser leurs rêves, c’est la mission que nous devons tous nous assigner. Il en va de l’avenir du pays.

    merci IBK DE NOUS MONTRER LE CHEMIN. que ceux qui aiment organiser des conférences pour distraire, continuent de le faire. le train de émergence du Mali est en marche.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here