Suite à la grève des professeurs depuis février : Les étudiants de la FMPOS souhaitent la reprise immédiate des cours

0
0

Les étudiants de la FMPOS haussent actuellement le ton et menacent d’entamer une grève si le pouvoir ne prend pas rapidement des mesures pour résoudre les problèmes des professeurs. En effet, depuis le 2 février, date de la rentrée de la FMPOS, les cours ne sont pas effectifs à ce jour à cause de la grève illimitée des professeurs pour le non-paiement des arriérés des heures supplémentaires. La reprise des activités pédagogiques dans cette faculté est encore jusqu’ici inimaginable.  

Le Secrétaire général du comité AEEM à la FMPOS, Almamy Ismaël Koïta, lors d’un point de presse tenu hier au sein de la faculté, a affirmé que pour mettre fin à cette grève, le comité AEEM a entamé plusieurs démarches afin qu’une solution soit trouvée à cette crise. “Le comité AEEM a adressé une lettre d’information au ministre de l’Enseignement supérieur pour lui faire part de la situation. Ensuite, il a également adressé une lettre de plaidoirie au syndicat des professeurs et a demandé une audience au ministre qu’il n’a jusqu’à présent pas obtenue” a-t-il ajouté. Avant de poursuivre que face à cette situation, le comité AEEM est entré en contact avec les organisations de la société civile mais jusqu’à présent aucune issue favorable n’a été trouvée.

Au cours de cette conférence, un autre problème a été évoqué. Il s’agit du taux élevé des étudiants de la première année. Selon Almamy Ismaël Koïta, l’amphi de la FMPOS ne peut contenir qu’environ 400 étudiants alors que les étudiants de la première année sont estimés à des milliers. “Avec un tel effectif, comment les étudiants pourront-ils étudier” s’interroge-t-il.

 Bandiougou DIABATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.