Syndicat de l’éducation de Base : La grève illimitée se poursuit

0
1

Suite à l’échec des négociations entre le gouvernement et le Bureau national du Syndicat national de l’éducation de Base (BN-SYNEB), le 9 Janvier 2012, ce dernier a décidé de reconduire sa grève illimitée décrétée depuis le 25 Novembre 2011, jusqu’à la satisfaction des deux points de revendications majeurs : l’intégration des enseignants contractuels dans la fonction publique de l’Etat et la régularisation de leurs camarades de la catégorie «A». La décision a été prise le 11 janvier lors d’une assemblée générale, au Centre Islamique d’Hamdallaye.

Le but était de faire le compte rendu des négociations multiples tenues ces derniers temps entre le BN/SYNEB et le Département de l’éducation, de l’alphabétisation et des langues nationales. Etait aussi à l’ordre du jour, la réaction des militants pour se donner une ligne  de conduite pour les jours à venir. Ainsi, le secrétaire général du Syneb, Amadou Coulibaly, a fait le point des huit points de revendications à sa base. A l’issue des négociations du 23 novembre 2011, 7 décembre 2011, 16 décembre 2011, 30 décembre 2011, 4 Janvier 2012, 6 janvier 2012, et 9 janvier 2012, les deux parties ont trouvé des accords sur six points sur les huit points. Et se sont séparés sur deux points de désaccords.

 Parmi les deux points de divergence, l’on retient l’intégration des enseignants contractuels à la Fonction publique de l’Etat et la régularisation de leurs camarades qui ont des diplômes de catégorie A. Sur les points d’accord, l’on note entre autres, la relecture des arrêtés erronés, le payement des arriérés de déplacement et d’hiérarchisation, le payement illégal des allocations familiales, l’arrêt immédiat des prélèvements de l’Assurance Maladie Obligatoire, la révision de l’arrêté 82. Malgré la satisfaction de six points sur huit, les enseignants ne semblent pas satisfaits. Selon eux, les deux points restants surtout l’intégration dans la fonction publique de l’Etat des contractuels leur tient plus à cœur. D’où la reconduction de la grève illimitée jusqu’à la satisfaction de ces points. Une marche est d’ailleurs prévue dans ce sens ce 19 Janvier. Elle partira de la centrale syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) au département de l’éducation.

Hadama B. Fofana

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.