Techniques de numérisation des fonds d’archives : L’Institut Ahmed Baba de Tombouctou à l’école du Campus numérique francophone de Bamako

0 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Du 11 au 15 novembre 2013, s’est tenue la session de formation au Campus numérique francophone de Bamako sis sur la colline de Badalabougou. Cette formation a réuni les agents de l’institut Ahmed Baba de Tombouctou autour des notions de bases numériques. L’objectif principal était d’initier les participants aux techniques de numérisation des fonds d’archives dudit Institut.
Commencée dans une atmosphère calme après les récents événements qui ont secoué  la capitale des 333 Saints où se trouve le patrimoine culturel mondial (les archives de l’institut), cette session de formation rentre dans le cadre du partenariat  entre l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) à travers le Campus numérique de Bamako et l’Institut Ahmed Baba de Tombouctou. Les participants ont salué, à leur juste valeur, la pertinence de la formation et les qualités pédagogiques des sieurs Amadou Békaye Sidibé et Sirima Kéïta, tous deux formateurs. Le rapporteur Garba Traoré a tout d’abord rappelé les enjeux de la formation et le contexte actuel dans  lequel l’Institut se trouve.

M. Traoré a invité les participants à être assidus afin de pouvoir mettre, au terme dudit atelier, leurs connaissances au profit de l’Institut ; et donc, du Mali tout entier. Il n’a pas oublié de présenter les recommandations qui portaient sur la continuation des modules afin de mieux comprendre la numérisation dans sa dimension profonde…
Il a également remercié les différents responsables des deux structures pour cette initiative combien importante à la vie des archives de l’Institut.
Quant à Michel Namar et Abdoul K. Maïga, respectivement Directeurs de l’AUF et de l’Institut, ils ont, tour à tour,  évoqué leurs impressions sur la formation et au-delà, leurs attentes pour le devenir de ce partenariat.

M. Maïga a salué l’administration de la Bibliothèque nationale pour sa sollicitude, avant de remercier l’AUF pour la bonne organisation, la prise en charge entière ainsi que la réussite de la formation.

«Nous avons été heureux de cette première phase d’un long cheminement. Vous avez en charge la conservation de notre patrimoine à tous. Nous avons pris acte des recommandations et nous réaffirmons notre disponibilité… », a martelé le Directeur Namar. Ce, avant de remercier l’administration de l’Institut, les formateurs et les participants. La cérémonie a pris fin par la remise des attestations.
Mamoutou TANGARA

 
SOURCE:  du   20 nov 2013.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)