Timide rentrée à la FMPOS : Les étudiants montent au créneau

0
3

Les étudiants de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie ont repris les cours, il y a bientôt deux semaines. Mais selon les constats, c’est une timide reprise. Pour en savoir plus nous avons recueilli les témoignages de quelques uns.

Ciwara Infos: Comment se déroule la rentrée universitaire à la FMPOS?

Un étudiant qui a gardé l’anonymat : Je fais la deuxième année médecine. Nous sommes contents du retour des professeurs en classe, puisqu’il était temps. En ce qui concerne la rentrée, il faut reconnaître que jusque là nous sommes confrontés à divers problèmes. Dans un premier temps, il y a l’absence pour des raisons de santé de notre doyen, en l’occurrence Anatole Toungara. Ensuite, le problème majeur serait le non payement des heures supplémentaire des professeurs qui, en réalité, pénalise et freine l’élan des cours en ce début d’année. Ce qui explique la rareté des professeurs. Depuis le début jusqu’à nos jours, seuls deux professeurs sont venus et qui n’ont dispensé que deux cours.

Mr Dembélé : Je fais la première année médecine. La rentrée a été officiellement notifiée par les autorités compétentes. Mais franchement nous qui sommes en première année n’avons eu que deux heures de cours. Le problème qui parait le plus difficile est le nombre d’étudiants inscrits à la première année. Il parait qu’il y a plus de 2000 pour un amphithéâtre de 500 places. En réalité, je suis pessimiste pour la rentrée de cette année.

Oumou une étudiante en première année médecine : Ce début d’année ne se déroule pas bien ! Depuis que nous sommes venus, les professeurs ne viennent pas et ça devient de plus en plus embarrassant. Que Dieu nous aide car notre avenir est en jeux. Il y a de nombreux étudiants qui se découragent. On nous a dit que les étudiants de la première année vont être divisés en plusieurs groupes et que certains iront prendre les cours ailleurs dans d’autres amphis. Une chose qui n’est même pas sûre!

Mlle Traoré étudiante première année médecine : Pour l’instant, nous sommes vraiment désolés de cette rentrée timide. En premier lieu, le nombre d’inscrits et le quota qui doit être augmenté posent des problèmes. Je suis inquiète à ce niveau. S’agissant de la gestion du campus, il parait qu’on a prévu quatre personnes pour une chambre. Vu la masse à loger, cela n’est pas possible ! Où est-ce qu’ils vont mettre les autres venant eux aussi de loin? Sachant que les chambres uniques dans le quartier du Point G ne sont pas à moins de 12 000 Cfa par mois, il faut pratiquement payer une année d’avance. Finalement, on préfère que l’AEEM gère le campus. Certes, on serait nombreux dans les chambres mais c’est mieux. Parce qu’on n’a pas tous le même moyen pour s’offrir une chambre dans le village.

Sira Samaké première année médecine : Tout ce que je peux dire est que nous en avons marre ! Cette situation déplorable suscite l’inquiétude au sein de notre faculté.

Propos recueillis par Dognoumé Diarra

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.