Universités : En attendant de savoir la date de la rentrée

0
2

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme Siby Ginette Bellegarde, a rencontré lundi les représentants du bureau de coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) pour discuter avec eux essentiellement de la rentrée universitaire 2011-2012 et des dispositifs mis en place pour assurer une bonne année universitaire.

Mme Siby Ginette Bellegarde a rappelé que les travaux de rénovation des résidences universitaires se poursuivent. La réception est prévue fin mars 2012. Quant à la bancarisation des bourses, les inscriptions et l’immatriculation des nouveaux bacheliers se poursuivent. Un dispositif sera installé pour que les étudiants soient recensés par filière. Les effectifs sont déjà évalués et les infrastructures, les salles de classe et les amphithéâtres ont été recensés. Un dispositif de codification et d’identification sera adopté pour améliorer les capacités de travail des recteurs à la gouvernance universitaire. Un programme de salubrité et de prévention de l’insécurité sur l’espace universitaire a été établi. L’Université de Ségou ouvrira ses portes avec la Faculté de l’agronomie et de la médecine animale (FAMA) avec les filières agronomiques, de production et de santé. Mme Siby Ginette Bellegarde a précisé que 36% du budget de son département est alloué au social (trousseaux et bourses). Les travaux de construction de la voie d’accès à la cité universitaire de Kabala se poursuivent.

Le ministre a rappelé à l’occasion que les cours ont été arrêtés depuis fin juillet pour permettre au département de préparer la rentrée dans un climat de paix et d’assainir l’espace universitaire. Pour le secrétaire général du bureau de coordination de l’AEEM, Hamadoun Traoré, la principale préoccupation des étudiants reste la date de la rentrée universitaire 2011-2012. « Depuis quelques mois nous n’avons reçu aucune information concernant la rentrée. Nous vivons la vie de fugitifs, car nous risquons tous les jours notre vie. Nous n’allons pas sortir pour barricader, ni occuper les rues encore moins casser les biens de l’Etat, mais nous nous battrons pour le bien-être de l’école malienne », a assuré le secrétaire général de l’AEEM. Hamadoun Traoré a réitéré la détermination de son association à laisser la gestion du campus universitaire au Centre national des Œuvres universitaires (CENOU). En réponse Mme Siby Ginette Bellegarde a annoncé qu’une commission composée de 12 ministres a été mise en place. Cette commission se réunira aujourd’hui pour statuer et fixer la date de la rentrée universitaire 2011-2012. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a salué l’esprit de dialogue, de sagesse et de conciliation de bureau de coordination de l’AEEM qui a prévalu au cours de la rencontre.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.