Universités : Le MBA Suisse au Mali

0
Universités : Le MBA Suisse au Mali

Swiss-Umef et l’Institut africain de technologies et de management (Itma) viennent de lancer les activités du master in business administration (MBA) après le bachelor. Les activités pédagogiques, sous la responsabilité de professeurs chevronnés des deux entités, débuteront  ce mois de février. Les inscriptions sont ouvertes. L’information a été donnée par la directrice générale d’Itma, Mme Siby Ginette Bellegarde, au cours d’un point de presse qu’elle a animé lundi dans les locaux d’Itma à Baco-Djicoroni/ACI.

Swiss-Umef University de Genève) et l’Institut africain de technologies et de management (Itma) présentent, pour la première fois à Bamako, le MBA (master in business administration) en deux étapes : master 1 et 2.

Pour Mme Siby G. Bellegarde, le MBA Suisse au Mali est une véritable opportunité que doivent saisir les professionnels et toute personne  disposant déjà d’une licence et désirant poursuivre ses études.

A l’issue du master 1, l’étudiant a la possibilité d’obtenir un certificat, a-t-elle affirmé. Et Mme Siby d’ajouter que les spécialités proposées sont : le marketing et la communication, les finances, le management et les ressources humaines.  Cette nouvelle offre de formation  fait suite au lancement en novembre dernier du bachelor.

Selon la directrice, les enseignements seront dispensés, à l’instar du bachelor, par des professionnels européens, africains et nord-américains du monde de l’entreprise, par des professeurs éminents et par des consultants en matière de gestion des affaires. Le début des cours est prévu pour ce 6 février, les préinscriptions étant déjà en cours à l’Itma.

Universités : Le MBA Suisse au MaliMme Siby Ginette Bellegarde, qui dispose d’une expertise avérée dans le domaine de l’enseignement supérieur, pour avoir été ministre de ce secteur, est plus que jamais engagée pour réinvestir cette expertise pour la réussite du partenariat Itma-Umef autour d’une offre de formation universitaire de haut niveau dispensé dans un cadre idéal : locaux et équipements modernes et adaptés.

A Itma, fera-t-elle remarquer, c’est une nouvelle conception de l’apprentissage qui prévaut : lier les enseignements à la pratique pour rendre les étudiants plus autonomes afin de les préparer à affronter, demain, les réalités de la vie active, le crédo étant le culte de la discipline et du travail.

Le vice-recteur de Swiss-Umef, Pr. Alain Hoodashtin,  a réitéré l’engagement de son université à offrir aux jeunes bacheliers et professionnels maliens des formations haut de gamme dispensées par des professeurs étrangers et par des universitaires maliens hautement qualifiés.

Pour marquer son attachement à ce partenariat fécond que son institution entretient avec  Itma, il a fait lui-même le déplacement à Bamako lors du lancement des cours du bachelor pour être témoin de la cérémonie marquant le début des activités pédagogiques au sein de l’établissement universitaire à Baco-Djicoroni/ACI. Disons que les premiers cours ont été dispensés par le vice-recteur, M. Hoodashtin.

L’université suisse, présente sur trois continents (Afrique, Asie, Europe), dispose d’un vivier de professeurs de plus de vingt-quatre nationalités. Ils sont non seulement des enseignants, mais aussi des praticiens, qui ambitionnent de révolutionner l’enseignement au Mali. Les étudiants inscrits à Itma recevront un double diplôme : celui de Swiss Umef University à Genève et celui d’Itma à Bamako. L’apprenant a la possibilité de s’inscrire à la fin de son cursus à Swiss-Umef, basé à Genève.

Tout ce processus est inscrit dans un projet dĂ©nommé : “La qualitĂ© Suisse accessible par tous Ă  moindre coĂ»t qui  offre aux jeunes la possibilitĂ© d’étudier sur place sans entrer dans des dĂ©penses faramineuses en Europe et ailleurs” et qui permettra Ă©galement d’endiguer la fuite des cerveaux vers l’Occident et de booster le dĂ©veloppement socio-Ă©conomique de notre pays.

Pour les Suisses : “Aujourd’hui, l’éducation se limite trop souvent Ă  l’aspect traditionnel”. Et leur ambition est d’assurer les aspects modernes liĂ©s Ă  la pratique. D’autres projets sont en cours Ă  l’Itma notamment le projet d’ouverture prochaine d’un centre de langues.

Le MBA, une opportunité à saisir !

O.D.

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here