Universités et grandes Ecoles : La Rentrée 2012 se profile à l’horizon

0
1





Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a convié les recteurs des quatre Universités , tous les Doyens des Facultés, les Directeurs des Instituts et tous les chefs des Départements d’Enseignement et de Recherche (DER), à un atelier de deux jours. C’était les 20 et 21 décembre dans les locaux de l’ex-Flash sur la colline de Badalabougou en vue de finaliser le document préparatif de la rentrée Universitaire 2011-2012. Aucune date officielle n’est fixée pour le moment.

L’enseignement supérieur du Mali connait un disfonctionnement sérieux depuis quelques années. Conséquence : la fermeture des universités et grands école dans l’année qui s’achève 2011.

A la grande stupéfaction du monde universitaire, le Gouvernement a décrété la fermeture des portes des universités  et grandes écoles, histoire de bien préparer la rentée universitaire 2012 tout en ayant le souci de régler les point focaux des grèves intempestives tant au niveau au du corps enseignant qu’au niveau des étudiants. Le mardi dernier 20 décembre, le ministre en charge de l’enseignement supérieur, a organisé un atelier de  finalisation  des préparatifs de la rentrée universitaire. A cet atelier ,on notait la présence de plus d’une centaine de cadres entre autres recteur des universités, chef de DER, professeur, pour parachever les préparatifs de la rentrée universitaire.

La rentrée des universités et des grandes écoles se profile à l’horizon. Une commission de relecture du statut des enseignants pour discuter sur tous les points de désaccords susceptibles de perturber l’année scolaire est à pied d’œuvre. «Nous voulons que l’année universitaire se déroule normalement, que les enseignants soient prêts  à foncer droit au but : dispenser un enseignement de qualité dans de conditions minimales de vie et de travail», a fait remarquer Siby Ginette Bellegarde, ministre de l’Enseignement Supérieur

Deux jours durant, la centaine de participants ont planché sur tous les aspects pédagogiques, matériels  et humains de notre système éducatif.

Dans le souci de rendre davantage l’éducation plus performante, le Gouvernement a scindé l’Université de Bamako en 4 en quatre entités distinctes, indépendantes les unes des autres. Il s’agit notamment  de l’Université des Techniques et de la Technologie, l’Université des Sciences Sociales et de Gestion, l’Université des Lettres et des Sciences Humaines, et l’Université des Sciences Juridiques et Politiques.

Il est utile de préciser que le ministre Siby Ginette Bellegarde n’a annoncé aucune date précise pour la reprise.

Par Boubacar Sidibé(Stagiaire)

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.