USTTB : les administrateurs s’engagent à relever les défis de l’excellence

0

L’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB) a tenu, le lundi 21 mars 2016, la deuxième session de son conseil d’administration. C’était en présence du président du Conseil de l’Université, le Professeur Abdoul Karim Koumaré ; du Recteur de l’USTTB, le Pr Adama Diaman Keita, ainsi que des administrateurs.

La cadre était opportun pour les administrateurs d’examiner le point d’exécution des recommandations de la 1ère session ; d’examiner et d’adopter le rapport d’activités 2014-2015, 2015-2016 et le rapport financier 2015 ; d’examiner et d’approuver le budget prévisionnel ; d’examiner et d’adopter le projet de manuel de procédures du Conseil d’université (CU) et le projet de décision fixant le montant des frais de session. Etc.

Pour rappel, la crise multidimensionnelle que vit notre pays a fortement impacté la vie de nos universités. Ce qui a rendu difficile la mise en œuvre de certaines réformes nécessaires à son épanouissement. Malgré cette situation, dira le recteur de l’USTTB, des lueurs d’espoir se pointent à l’horizon à travers des réalisations faites par son département. Il s’agit, entre autres, de la réalisation de la plateforme des nouvelles technologies à la FST (Faculté des sciences et technologies) et le renforcement du centre de formation à distance avec l’UVA sis à l’ENI ; du démarrage des travaux de construction de la faculté de Pharmacie ;  ainsi que de la signature du premier contrat de performance avec le ministère de tutelle dans le cadre du projet Banque mondiale. Pour le Recteur Keita, des défis restent à surmonter tels que l’adaptation de nos textes de gouvernance afin de les harmoniser avec ceux des universités des pays membres de l’UEMOA et du REESAO.

« Le Conseil d’université doit contribuer à solutionner les problèmes de l’USTTB, il ne doit pas amener des problèmes supplémentaires » a signalé le Président du conseil de l’université, le professeur Abdoul Karim Koumaré. Je mesure, dira-t-il, la lourdeur de la responsabilité qui est la nôtre, car nous devons relever le défi de mener l’USTTB vers l’excellence. Il demandera aux administrateurs, d’évaluer minutieusement les points inscrits à l’ordre du jour afin de faire des propositions pertinentes dans le but d’améliorer l’efficacité et l’efficience de l’USTTB.

Notons que l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB), comprend la faculté des sciences et des techniques (FST) ; la faculté de  médecine et d’odontostomatologie ; la faculté de pharmacie et l’Institut des sciences appliquées (ISA). Soit un effectif de plus de 9000 étudiants.

 Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER