ALLIANCE RPM-CODEM : Des projets grandioses pour la ville de Sikasso

ALLIANCE RPM-CODEM : Des projets grandioses pour la ville de Sikasso

Le programme quinquennal de l’alliance RPM-Codem annoncent des travaux d’Hercule pour le bien-être des populations de la Commune urbaine de Sikasso.

Le directoire de campagne de l’alliance RPM-Codem de Sikasso a lancé ce samedi sa campagne pour les élections communales prévues le 20 novembre.

La tête de liste de l’alliance RPM-Codem, Daouda Koné dit Davion (RPM), et ses camarades annoncent plusieurs projets pour insuffler une nouvelle dynamique au développement  de la Commune urbaine de Sikasso comportant 28 villages.

Cette alliance est née de la clairvoyance des deux leaders du RPM et Codem en l’occurrence Ousmane Koné, secrétaire général de la section et coordinateur du RPM de Sikasso, et de son camarade Housseini Amion Guindo, secrétaire général de la section Codem de Sikasso, président du parti.

Ce programme s’articule autour de plusieurs domaines : la gouvernance locale, le cadre de vie et l’assainissement, l’éducation-culture-santé et sport, le foncier, la sécurité, l’emploi et la formation.

L’alliance promet la réhabilitation de caniveaux à Bougoula ville, Fama, Kaboïla I et II et à Wayerma I et II, la collecte des ordures et la relance de l’opération puisard dans tous les quartiers de Sikasso. Ces projets occupent une place de choix dans le programme RPM-Codem. Au même titre que l’extension de l’éclairage public, la réalisation d’un parc d’attraction à Sanoubougou I pour développer le tourisme.

Davion et ses camarades promettent aussi la construction et la réhabilitation des ponts et ponceaux dans plusieurs quartiers, l’entretien courant des voies publiques, la clôture et l’entretien des cimetières, l’aménagement des berges des marigots, notamment le Kotroni et Lotio, deux vitrines de la ville de Sikasso.

Pour l’éducation-culture-santé et sport, ils prévoient la construction de plus de 45 classes équipées, des Cscom. Il est prévu la restauration des sites touristiques (Tata, monuments de Tiéba et Babemba, la case Momo).

L’alliance entend instaurer une gestion rationnelle du domaine foncier par les acteurs du développement. Elle propose un appui à la formation et à l’employabilité des femmes et des jeunes.

Le redéploiement des postes de contrôle aux limites des entrées de la Commune, le renforcement de la confiance entre la population et les forces de l’ordre et de sécurité seront au cœur des activités communales sont envisagées.

L’amélioration des ressources financières est aussi un cheval de bataille de l’alliance. Pour ce faire, il projette la construction des marchés à Hamdallaye et Wayerma II, d’un centre commercial et d’accueil.

Le jumelage et la coopération entre la Commune urbaine de Sikasso et ses partenaires sera renforcé pour booster le développement local.

Ousmane Daou

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here