Conseil Régional de la Jeunesse de Sikasso : Moussa Ouattara très en vue pour la prochaine présidence

0

C’est en principe les 27 et 28 novembre prochains  à Bandiagara qu’aura lieu le  5ème congrès ordinaire du CNJ-Mali qui sera sanctionné par l’élection d’un nouveau bureau du Conseil National de la Jeunesse du Mali. Comme à l’accoutumée, ce congrès sera précédé par les renouvellements des structures de base dans le District de Bamako, les capitales régionales (les deux nouvelles régions comprises) et les cercles qui ont commencé depuis le mois d’août et se poursuivront jusqu’en  novembre prochain. Déjà, les bureaux sont mis en place dans la plupart des communes que compte le pays.

Dans la région de Sikasso, l’élection du président du Conseil Régional de la Jeunesse doit intervenir ce mois-ci. Et la candidature du président du Réseau des Jeunes pour un Mali Emergent, Moussa Ouattara, est très en vue pour prendre les destinées du Conseil Régional. Promoteur de la marque ‘’Sam and Ouatt’’ et ancien président des jeunes volontaires de l’Agence pour la Promotion de l’Emplois des Jeunes (APEJ), le jeune Moussa Ouattara semble être le mieux placé  pour ce poste d’instance régionale des jeunes de la région de Sikasso.

Un homme très discret et dévoué à la tâche, l’infatigable Moussa Ouattara est un jeune au bon palmarès qui a sillonné la région de Sikasso à travers plusieurs activités de la jeunesse. Selon des sources régionales, sa crédibilité lui a valu la confiance des autorités régionales avec qui, il  entretient une étroite collaboration dans le cadre des projets de développement en faveur de la jeunesse de la localité. A travers son association « Réseau des Jeunes pour un Mali Emergent », Moussa Ouattara a posé pas mal d’actes citoyens à l’endroit des jeunes, notamment dans le cadre des campagnes de sensibilisation pour la promotion et la protection des valeurs de bonne gouvernance, de sensibilisation des jeunes aux questions d’emplois, de l’entreprenariat et de leadership.

A noter que ce sont les présidents des conseils régionaux qui élisent le président du CNJ-Mali. Et tous les candidats membres d’une association affiliée au CNJ peuvent prétendre à la présidence de l’instance faîtière de la jeunesse malienne. Selon les textes statutaires, pour être éligible aux instances du CNJ-Mali, le candidat doit être âgé de 18 à 35 ans et être membre d’une structure de la jeunesse. Les assemblées générales de renouvellement sont composées des délégués de toutes les associations et mouvements de jeunes autorisés par les différentes commissions locales sous la supervision d’une commission nationale.

Daniel Kouriba

 

 

 

 

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here