Élections communales 2016 : Les ambitions d’Ahmadou A. Touré pour la commune VI

0

Jamais un sans deux. Et cela, le jeune cadre du parti du Congrès national d’initiative démocratique (Cnid Faso Yiriwa Ton),  Ahmadou A. Touré, l’a bien compris. Après son échec aux législatives de 2013, le revoilà dans la course pour la mairie de la commune VI du district de Bamako. Le candidat du parti du soleil levant a des ambitions pour le développement de sa commune.
«Une fois élu, je voudrais qu’on aille vite et même très vite parce que les besoins sont énormes et nos populations désespèrent », laisse entendre Amadou Touré, qui est la tête de liste Cnid-Sadi-Rpdm et association APM. Il rassure que c’est avec méthode et organisation que la flamme de l’espoir sera rallumée auprès des populations de la commune VI. La gouvernance sera participative avec plus de responsabilités déléguées aux adjoints au maire, aux mairies annexes et chefs de quartier, indique-t-il. « Le maire n’est rien si ses adjoints et chefs de quartier ne sont pas forts. Nos réformes à venir iront dans ce sens », souligne Touré. Il entend s’appuyer sur l’ensemble du Conseil municipal, sans considération politique aucune, les anciens dirigeants de la ville, les sages et notables pour amorcer la modernisation de la commune VI. Amadou A. Touré  annonce un programme d’urgence pour l’assainissement, le reprofilage et le rechargement des voies, la construction et l’équipement des salles de classe, ainsi que des actions dans les domaines de l’eau, des sports, de la culture, de l’aménagement du territoire, de la sécurité… Ce programme d’urgence d’investissement, précise-t-il, appelle à de nouveaux moyens à mobiliser, car, pour lui, il faudra faire de la commune VI un hub de développement très attrayant.
Et il compte surtout sur les populations des différents quartiers et en particulier la jeunesse et les femmes de la commune VI pour relever ce défi. Cet ingénieur en génie commercial, ayant fait ses études en Tunisie, a pour slogan de campagne : « faire la politique autrement ». Quelle belle trouvaille, surtout quand l’on sait que la politique est aujourd’hui décriée par les jeunes en particulier.
Un programme spécial de développement annoncé
Une fois élu, il dit être ouvert à toutes les bonnes propositions pour le développement de sa commune. Pour cela, il entend réunir les cadres de sa circonscription électorale pour recueillir les propositions afin de concevoir un programme spécial de développement de la commune VI. Des réformes majeures vont rapidement intervenir pour améliorer la performance de l’administration municipale dans tous les secteurs, annonce également Amadou A. Touré. « Nous allons sécuriser nos ressources et instaurer une bonne gestion qui tient compte des priorités de nos populations », promet-il. Pour lui, le temps de la division et des querelles politiciennes n’a plus sa raison d’être, il faut laisser la place au travail afin de faire du Mali de façon générale une destination enviable. Et faire de la commune VI une référence dans le domaine du développement local. Une fois élu, il compte consacrer le début de son mandat à la lutte contre l’insalubrité sous toutes ses formes. « De façon systématique et méthodique, nous ferons tout au long des années des efforts pour que la commune VI soit belle et attrayante. Notre ambition c’est de positionner cette commune dans le concert des villes les plus propres de Bamako. Nous disons aux Bamakoises et aux Bamakois que c’est possible et que c’est ensemble que nous allons pouvoir faire ce travail. Il faut que notre environnement soit sain. Donc, tout le monde doit mettre la main à la pâte pour contribuer à ce que la commune VI soit ce que nous voulons», soutient-il.  Selon lui, dans tous les quartiers, hommes, femmes et enfants vont se regrouper pour accompagner les efforts de la municipalité dans la lutte contre l’insalubrité.
Paul N’GUESSAN

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here