Le Gouverneur du district et les partis politiques en conclave hier : Mobiliser plus d’un million d’√©lecteurs de Bamako et ses environs

1

Le gouverneur du district de Bamako, George Togo, a rencontr√© hier lundi 10 juin, en pr√©sence du chef de Cabinet du ministre de l’Administration territoriale, les repr√©sentants des partis politiques pour faire le point des pr√©paratifs de l’√©lection pr√©sidentielle du 28 juillet prochain. La rencontre, qui s‚Äôest tenue dans la salle de conf√©rence du Gouvernorat, a permis au gouverneur et ses collaborateurs d’inviter les politiques √† s’impliquer dans la mobilisation des 1. 051 975 √©lecteurs du district de Bamako.

 

Une vue partielle du présidium. Au micro, le gouverneur, George Togo
Une vue partielle du présidium. Au micro, le gouverneur, George Togo

La rencontre a √©t√© une occasion pour les repr√©sentants de l’administration d’informer les repr√©sentants de la classe sur l’√©tat d’avancement des pr√©paratifs du scrutin pr√©sidentiel du 28 juillet 2013.

 

Le Conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur a présenté le récapitulatif chiffré de la population électorale dans les six communes du district de Bamako. Ainsi, en Commune I, on compte 19 339 électeurs, la commune II totalise 108 736 électeurs alors que les communes IIIet IV comptent respectivement 82 672 et 168 676 électeurs. Les communes V et VI enregistrent respectivement 233 001 et 265 535 électeurs. Soit un total de 1.051 975 électeurs comprenant 479 404 femmes et 572 571 hommes pour le district de Bamako.

Le Conseiller¬† du Gouverneur a, en outre, fait un expos√© sur la phase de remise des cartes NINA qui vient de commencer. Il a soulign√© l’absence d’engouement de l’op√©ration et a invit√© les repr√©sentants des partis politiques √† passer des consignes claires en vue d’une plus grande mobilisation de leurs militants. Il a expliqu√© la strat√©gie mise en place par le d√©partement charg√© des √©lections en vue de veiller √† la r√©gularit√© des op√©rations. Ainsi, des commissions de distribution de ces cartes ont √©t√© mises en place. Elles sont encadr√©es par des contr√īleurs, qui eux-m√™mes sont surveill√©s par des coordinateurs. Chaque commission dispose d’un coordinateur et il existe un superviseur pour s’assurer de la bonne ex√©cution des t√Ęches conform√©ment au guide de la remise des cartes NINA. Il y a en tout 498 √©quipes de remise des cartes dans le district de Bamako avec 170 contr√īleurs. Tous ces agents ont b√©n√©fici√© des s√©ances de formation pour bien maitriser les missions √† ex√©cuter. Mais, a fait remarquer le collaborateur du Gouverneur, il y a des absences notoires lors de ces sessions de renforcement des capacit√©s.

 

Par ailleurs, les commissions administratives de l’√©laboration des listes √©lectorales sont en train d’√™tre constitu√©es pour √™tre d√©ploy√©es sur le terrain et ” chaque parti politique a le droit de se faire repr√©senter au sein de ces commissions “, a-t-il soulign√©. Les partis politiques doivent, ont indiqu√© le Gouverneur et le repr√©sentant du ministre, se mobiliser pour nous accompagner dans ce processus pour une meilleure participation aux prochaines √©lections.

 

Dans les d√©bats, Abba Tour√© du CNID Faso Yiriwa Ton, Ibrahim Traor√© du PACP, Ahmed Ciss√© du BARA et d’autres ont exprim√© quelques inqui√©tudes relatives au d√©ficit de communication entre l’administration territoriale et la classe politique. Apr√®s avoir demand√© d’amples explications sur la distribution des cartes NINA, sur la localisation des centres de votes (ou lieux de vote), ils ont invit√© le d√©partement charg√© des √©lections √† mieux informer les citoyens.

               Bruno D. SEGBEDJI

PARTAGER

1 commentaire

  1. Aaaaaaaaaaah quelle honte !

    Pouquoi ne pas mobiliser ce million pour la défense du Mali et la restauration leur dignité.

    Ce gouverneur n’ignore pas que la communaut√© internationale est entrain de mobiliser 12 mille pour assurer la s√©curit√© de son pays face √† une poign√©e d’hommes (quelques centaines tout plus).

Comments are closed.