LĂ©gislative partielle de Mopti : La cour constitutionnelle valide 9 candidatures

0

Afin de procéder au remplacement du député Hamadoun dit Dioro Yaranangoré élu dans la circonscription électorale de Mopti, décédé le 12 septembre dernier, les électeurs de   la 5ème région administrative sont appelés aux urnes le 2 janvier 2017.

Dans la perspective de ce scrutin, le président de la Cour constitutionnelle, Mme Manassa Danioko a présidé, hier au siège de l’institution à Hamdallaye ACI 2000, l’audience de proclamation des candidatures validées pour l’élection d’un député dans la circonscription électorale de Mopti. C’était en présence des conseillers de la Cour, des mandataires, des candidats et de nombreux invités.

La Cour constitutionnelle avait, lors de son audience de vendredi dernier, déclaré valides les dossiers de deux candidats indépendants et de ceux de sept partis politiques du fait qu’ils ont été déposés dans les délai et forme prescrits par la loi électorale.

Après cette proclamation et à l’issue du délai imparti, aucune réclamation n’a été reçue à la Cour constitutionnelle, a déclaré Manassa Danioko. Pour l’élection d’un député dans la circonscription électorale de Mopti, les 9 sages de la haute institution ont, à travers l’arrêt n° 2016- 16/ CC-EL, validé les candidatures de Ibrahim Fofana de l’UNPR, de Allaye Touré du PARENA, de Magloire Koné de l’ADES, de Bamagan Maïga de ASMA – CFP, de Abdoulaye dit Allaye Koïta candidat indépendant, de Ibrahim Cissé du PER, de Sidi Ahmed Diarra de l’ADEMA-PASJ, de Yaya Konaté du PRVM – Fasoko et du candidat indépendant Hamsala Bocoum.

L’article 2 de l’arrêt ordonne sa notification au Premier ministre, chef du gouvernement et au président du Comité national de l’égal accès aux médias d’Etat.
M. SIDIBÉ

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here