Ministère de l’Administration du Territoire et des collectivités locales (MATCL) : Cap sur la transparence électorale et la gestion des contentieux liés aux élections

0
0

La République du Mali organisera au cours de l’année 2012 cinq (05) scrutins à savoir le référendum constitutionnel, le scrutin présidentiel (1er et 2ème tour) et le scrutin législatif (1er et 2ème tour). La tenue de ces élections constitue une étape importante dans la vie démocratique du pays. En effet le Président de la République actuel étant à terme de son second mandat ne pourra plus conformément aux dispositions de la constitution se représenter.
Le jeu démocratique pour une alternance au pouvoir est donc ouvert. Les pouvoirs publics, comme les partis politiques et la société civile, appellent tous de leurs vœux à l’organisation d’élections crédibles, justes, transparentes et apaisées.
Bien que la République du Mali soit citée dans la sous-région comme une référence en matière d’organisation des élections libres, à l’analyse, plusieurs indicateurs dénotent des faiblesses qui méritent d’être améliorées. L’établissement du fichier électoral a été le premier goulot d’étranglement. A cela s’ajoute le taux de participation relativement faible noté à chaque scrutin dans le passé.
Dans le but d’atténuer les sources de conflits et relever le taux de participation, les acteurs politiques ont admis avec l’administration publique l’utilisation du fichier électoral consensuel (FEC) qui est le fruit d’un compromis visant l’amélioration voire le nettoiement de l’ancien fichier électoral issu du RACE. Le Gouvernement conscient des enjeux des scrutins à venir et soucieux de la nécessité d’une appropriation du processus électoral par les acteurs, envisage l’organisation du séminaire intitulé : ” Séminaire sur la transparence électorale et la gestion des contentieux liés aux élections ” les 1er et 2 Mars 2012 au Gouvernorat du District de Bamako.
Il s’agit pour les autorités nationales de décourager les tentatives visant à décrédibiliser le processus électoral et de prévenir sur les sanctions liées aux infractions. Il n’est plus un secret que, les principaux sources de conflit récents dans les Etats africains sont liées aux processus électoraux mal gérés.
Objectif général
L’objectif principal du séminaire est d’informer les acteurs politiques et les responsables en charge du processus non seulement sur la transparence électorale constituant les défis majeurs de l’organisation d’élections libres et démocratiques, les dispositions pénales mais aussi sur les dispositions légales de gestion des contentieux.
Objectifs spécifiques
“Informer les acteurs sur les règles et dispositions de transparences du processus électoral ;
“Décourager les tentatives de fraudes électorales ;
“Relever et informer les acteurs sur les dispositions légales de gestion des contentieux électoraux;
“Formuler des recommandations et résolutions visant à promouvoir la transparence des élections au Mali.
Résultats attendus
A la suite du séminaire, les participants auront une meilleure compréhension des enjeux liés à la nécessité d’une élection libre, juste et transparente au Mali. Plus particulièrement, ils seront aguerris des dispositions légales pour la gestion des contentieux. Un rapport final des travaux sera disponible pour faciliter la restitution des recommandations et résolutions au profit des acteurs au niveau des régions.
Grâce aux documents qui seront issus du séminaire, les OSC, les jeunes, les femmes et les citoyens en général auront des outils de sensibilisation pour faire la veille citoyenne de lutte contre la fraude et garantir des scrutins justes libres et démocratiques.
Source : Nova consulting

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.