Ils ont dit: Ibrim Boubacar Keita, président de la République

1
Le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, a accompli son devoir civique au Bureau de vote N°1 du Groupe Scolaire AB de Sébénikoro, en Commune IV du District de Bamako.
Le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, a accompli son devoir civique au Bureau de vote N°1 du Groupe Scolaire AB de Sébénikoro, en Commune IV du District de Bamako.

« Ces communales étaient tellement attendues, enfin, elles sont là. C’est la démocratie encore une fois en marche. Quand on y souscrit, il faut respecter toutes les règles. A quatre reprises nous avons reporté ces élections communales pour les rendre les plus inclusives possibles, il n’y avait rien d’autres derrière. Nous pensons que quatre fois, ça suffit, maintenant, il faut y aller. Tout le pays, par le temps qu’il a fallu conformément à notre code électoral a fait campagne. Maintenant il s’agit de faire le choix, pourvu que les populations puissent choisir ceux-là qui vont ou celles qui, à leur nom vont gérer la commune. Les élus municipaux qui ont souci de leur propreté, qui ont souci de leur accessibilité et leur accès à un logement décent, qui ont souci qu’ils aient de l’eau potable, qui ont souci qu’ils soient sains, c’est cela, la commune. C’est une possibilité pourvu que notre peuple fasse le bon choix et que nous passions tous une journée faste de bonheur sans incident. A notre niveau, nous ferons tout, État républicain, pour qu’il y’en ait le moyen possible et que cela soit dans des conditions de sécurité et de sérénité idoine »

Soumaila Cissé, chef de file de l’opposition

« Les communes du nord ont des problèmes. Il s’agit notamment de Léré, Djanké, Soumpi où les groupes armés ont envahi beaucoup de villages. Il y a des menaces de mort, il y a des matériels qui ont été saccagés. Par contre dans la ville de Niafunké, les choses se passent normalement. Il y a beaucoup de monde devant les bureaux de vote. Moi-même je viens de voter, bon on attend les résultats. Ce que je dis aux autorités, c’est d’avoir la capacité d’anticipation, parce qu’il y a des endroits où l’administration n’est pas présente, des endroits où les autorités elles-mêmes ont dit au gouvernement à Bamako que les élections n’étaient pas possibles. Ils n’en ont pas tenu compte, ils ont voulu faire du forcing pour que les gens aillent au vote coûte que coûte. Mais ce n’est pas une solution, là où c’est possible on vote, là où ce n’est pas possible on ramène les conditions optimales à des sécurités d’organisation pour que le vote soit ».

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Comrades I to like democracy unfortunately due to my ability here in America I have been deprived of it on many important conditions of my life thus, I believe once I am home democracy will be most welcomed by me. I received communique supposedly from government of Mali giving timetable of when I should expect to be home. Since I received communique I have been focussed at what scenario of my life timetable comply too. I clearly comprehend my ex-spouse whose now deceased could have pursued like passage in belief it would save her marriage plus put her in a negotiating position with me. However, it go to show I was imprisoned far to long. I would not have ever negotiated like matter. You either with me or against me. Being IBK government timetable is near I will try to adhere to it. When I am home I will share scenario I perceived timetable fit. Hell way I see it US government is culprit of case which sent me to prison. If it had allowed me to operate as normal American condition causing me to go to prison would not have ever rose. They know it even Admiral said it. USA Government made terrible error but will not take responsibility for it. Hell no. I do not love it . Very sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here