Pour cause de non inscription au RAVEC : Près de 400 000 Maliens résidant à l’étranger exclus du vote du 28 juillet

9

Où est parti l’argent du contribuable quand on sait que des missions parties de Bamako ont sillonné toutes les grandes villes du monde pour aller inscrire nos  compatriotes résidant dans ces pays ? Comment les consuls et  ambassadeurs peuvent-ils expliquer le très faible pourcentage de gens enrôlés dans leurs juridictions ? Que vont faire les Maliens résidant à l’étranger qui n’ont pas été inscrits à cause du comportement des autorités ? Des questions que seul le ministre de l’administration territoriale peut élucider. En tout cas, seuls 254 570 Maliens résidant à l’étranger pourront voter le28 juillet contre un effectif de 617 161 inscrits lors de la présidentielle de 2007. Ce sont donc quelque 370 000 Maliens qui ne participeront pas à l’élection du président de la République, encore moins être candidat eux-mêmes. Où sont parties les sommes astronomiques englouties dans l’opération RAVEC, alors que le travail n’a pas été fait ? La question exige une réponse des autorités de la Transition qui, apparemment, n’ont aucun argument valable pour expliquer cette négligence coupable. 

ravecLe nombre total des électeurs potentiels résidant hors du Mali, selon les données du Ravec est de 254 570. Un chiffre ridicule pour qui sait le nombre de nos compatriotes qui résident  dans ces pays.

Rappelons que lors de la présidentielle de 2007, le fichier électoral comptabilisait 6 884 524 électeurs, dont 617 161 citoyens maliens résidant à l’étranger.  Cette année, nous sommes 6 904 160 inscrits à la date du 15 mars 2013, dont seulement 254 570 maliens résidant à l’extérieur. Cette année  près de 400 000 Maliens ne participeront pas à l’élection du président de la République, encore moins être candidat eux-mêmes. Quelle injustice ! C’est un vrai échec pour l’ancien Premier ministre, Dr Cheick Modibo Diarra et son ministre de l’administration territoriale qui ont, peut-être, pensé que la Transition allait prendre 3 à 5 ans.  Raison pour laquelle, l’ancien Premier ministre a voyagé tout le temps plutôt que de travailler et de se concentrer sur l’essentiel, à savoir la préparation des élections.

Alors que sans liste électorale fiable, il ne saurait y avoir d’élections libres, crédibles et ouvertes à tous. Les Maliens de l’extérieur qui ne participent qu’à l’élection du président de la République sont ainsi exclus, dans leur écrasante majorité, du scrutin à venir. Quel énorme gâchis !

C’est dire que les dizaines de délégations qui ont été dépêchées dans ces pays, dans le cadre de l’opération RAVEC, ont tout simplement empoché de faramineux frais de mission sans avoir eu à travailler réellement. Un véritable crime contre l’Etat et un drame pour les centaines de milliers de nos compatriotes qui se voient ainsi lésés de leur droit de vote. L’administration étant une continuité, le ministre en charge des élections, Moussa Sinko Coulibaly doit des explications au peuple et singulièrement au peuple de la diaspora.

En tout cas, voilà déjà une grosse épine dans les pieds du président de la République par intérim et de son actuel Premier ministre. Qu’ils ne pourront, malheureusement pas  enlever avant le jour du scrutin. C’est dire qu’ils devaient se lever tôt. Une éventuelle plainte contre la liste électorale pouvant nous faire revenir en arrière…Mais pour le moment, on n’en est pas là.

Voici la liste par juridiction du nombre des électeurs potentiels pour les élections du 28 juillet

Afrique – Abidjan : 78 675 ; Abuja : 4 421 ; Accra : 12 117 ; Conakry : 4 294 ; Dakar : 10 075 ; Ouagadougou : 7 402; Nouakchott: 7 901; Niamey : 10 026 ; Bouaké : 21 904 ; Rabat : 10 ; Alger : 15 ; Tamanrasset : 621 ; Tunis : 236 ; Le Caire : 15 ; Tripoli : 7 065 ; Khartoum : 493 ; Addis-Abeba : 100 ; Pretoria : 980 ; Libreville : 19 816 ; Brazzaville : 12 861 ; Luanda : 3 171 ; Malabo : 2 703 ; Douala : néant.

 

Asie – Tokyo : 419 ; Pékin-Ganzhou : 859 ; La Mecque-Djeddah : 2 812 ; Téhéran : 27 ; Riyad : 2 808.

 

Europe –  Paris-Espagne-Portugal-Malte- Madrid : 38 252 ; Bruxelles : 401 ; Berlin : 310 ; Madrid : néant ; Rome : 235 ; Moscou : 132 ; Genève : 3. Amérique – New York : 1 186 ; Washington et Brasilia : 1 514 ; Ottawa : 565 ; La Havane : 88.

 

Le nombre total des électeurs potentiels résidant hors du Mali, selon les données du Ravec est de 254 570. Un chiffre ridicule pour qui sait le nombre de compatriotes qui résident seulement dans ces pays.

Mamadou FOFANA

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

    • SORRY ! YOU ARE OUT NOW , BUT PROBABLY YOU CAN CAN GO TO THE POLLS FOR DEPUTATION , BECAUSE WE HAVE BEEN TOLD WHAT OUR MINISTRY OF ADMINISTRATION GOT MUCH PROBLEMS TO LIST ALL MALIANS. ESPECIALLY MUCH OF THOSE WHO LIVE IN FOREIGN COUNTRIES !
      TIME COMING NOW FOR ANY MALIAN IN ABROAD TO CLAIM HIS RIGHT IN OUR EMBASSY!

  1. Madou FOFANA.Arrêtez d’accuser le premier ministre CMD au moins lui il a trouvé bon de faire les élections avec le fichier du RAVEC qui a couté plusieurs milliards au contribuable malien, contrairement aux Kafougouna Koné & ATT qui parlaient déjà de “RACE amélioré” pour tricher encore les votes!Quand à la question de l’enrolement des maliens de France, BEAUCOUP N’ONT PAS VOULU SE FAIRE RECENSER PUISQU’ILS DETIENNENT DE FAUX DOCUMENTS DONT ILS NE VEULENT PAS LIVRER LE CONTENU AU RAVEC.Et puis même si on devrait rentrer au paradis à une date précise connue de tous, il y aura toujours des retardataires!On ne pourra jamais enroler tous les maliens, l’essentiel est que le résultat des votes reflète la volonté de la majorité des votants.Vive le RAVEC pour des élections sans triche.

  2. Tirailleur Africain & Allah est eternel, vous avez des bons points. Mais le journaliste a en partie raison aussi. Par exemple ici au Canada, nous avions eu que quelques quelques pour s’ enregistrer et si tu ne vis pas dans une de ces villes il faillait se deplacer. Pensez un peu pays 500 $ pour aller s’ enregister est que vous allez le faire meme si vous aviez a Coeur le pays ❓ . C’est comme demander a un kayesien d’aller s’ enregistrer a Tessalit et meme plus. Il faillait un bureau dans chaque province canadienne pour cela. Mais ca n’a pas ete fait. Et les USA ont vecu le meme probleme 😉 . Donc…tous ceux sont a revoir pour une prochaine fois.

  3. 💡 votre pays devrait activement encourager ses diasporas intellectuelle, financiere, politique et technique a s’ impliquer avec energie redoublee dans les affaires de l’ etat et de la societee…
    au contraire, le maliens dans la majoritee ne voient en leurs concitoyens de la diaspora que des sources d’ interets amene on te mange vivant, cette diaspora est comme sacrifiee aux manes interieurs et exterieurs 😆

    💡 la diaspora doit se surpasser et sans ambitions personifiees venir au secour de votre peuple, c’ est le seul racourci a prendre ❗

  4. Monsieur Mamadou Fofana tu n’es qu’un amateur, un )))))))))). Le Ravec ce n’est pas la transition mais c’est le Général Kafoungouna Koné, c’est encore un général si non c’est encore deux Généraux qui doivent répondre à la barre (Koné et ATT). Ce pays le Mali est un pays d’ignorant nous sommes tous des ignorants si non le problème que nous vivions aujourd’hui n’a pas de sens.

    • Ce qu’il veut dire (je pense), c’est que le RAVEC prevu pour les elections de 2012 n’a pas été complété (pour cause de coup d’etat notamment), du coup rien n’a été mis sur pied entre 2012 et 2013 (plus urgent a faire? on ne savait pas quand il y aurait des elections)…
      Donc c’est autant voire plus la transition que le regime precedent

Comments are closed.