Sécurisation des scrutins Les résultats de l’élection présidentielle sur écran géant ?

0
0

Pour éviter toute contestation, le gouvernement s’attèle à la bonne sécurisation de la transmission des résultats de la présidentielle du 29 avril 2012. Ainsi, on parle avec insistance de la possibilité de la  projection des résultats sur un écran géant installé au siège de la Commission électorale nationale indépendante.

A moins de deux mois du scrutin, la sécurisation de la transmission des résultats de la présidentielle malienne du 29 avril reste une préoccupation principale des autorités. Ainsi, la Délégation générale des élections veut innover cette année. Elle  serait sur le point de proposer que les procès-verbaux dressés dans chaque bureau soient acheminés dans des enveloppes en plastique transparentes et scellées jusqu’aux bureaux régionaux, où elles ne seraient ouvertes qu’en présence de représentants de chaque candidat. Les données informatiques seraient alors entrées dans un serveur central, et immédiatement projetées sur un écran géant installé au siège de la commission électorale malienne, à Bamako.

Malheureusement, les choses tardent à être concrétisées puisque le gouvernement n’a toujours pas validé le processus, encore moins lancé  un appel d’offres pour le recrutement  d’une société informatique pour le besoin.

Donc, malgré la situation au nord, les élections auront bel et bien lieu. « Nous mettrons tout en œuvre pour que les conditions soient réunies et qu’au plus tard, le 10 juin, nous ayons un président de la République librement et démocratiquement élu », a  d’ailleurs assuré le président de la République  il y a une dizaine de jours dans une interview à RFI. Le premier tour de l’élection présidentielle est prévu pour le 29 avril prochain et la recrudescence de la tension dans le nord du pays a changé tous les regards sur cette échéance. ATT est inflexible face à ceux qui réclament le report des élections. « Le plus mauvais service que l’on puisse rendre à notre pays, c’est de ne pas les organiser » a-t-il dit affirmant que cette décision ne violera nullement la constitution malienne. Depuis ces déclarations, les candidats se sont relancés presque à corps perdu dans la campagne.

Rassemblés par A D SOURCE  JA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.