Ministère de l’élevage et la pèche : Madame Diané fait un saut à l’Eco ferme

0 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

C’était le jeudi 24 mai dernier. Accompagnée d’une forte délégation, Mme Diané Mariame Koné, non moins ministre de l’Elevage et de la Pêche, s’est rendue à la ferme de M. Adama Berthé dénommée ‘’ECO FERME  P3’’. Ladite ferme qui draine plusieurs convoitises car, polyvalente et bâtie sur une quarantaine d’hectares. Un véritable modèle  de réussite  personnelle que Madame le ministre de tutelle a tenu à encourager par sa présence. L’ECO FERME  P3 est située dans la zone de Djolibani (Siby en 2ème région du Mali), sur la route de la Guinée Conakry.

 

 

Aux meilleures initiatives, aux grandes ambitions, les meilleures exhortations. C’était, à juste titre, toute la motivation de la patronne de l’Elevage et de la Pêche venant rendre une fière chandelle à un homme dont l’investissement tutoie aujourd’hui, s’il vous plaît, la cime des cieux. L’ambition est de taille et concurrence tous les superlatifs qui font d’elle une réalité.

 

 

Partie de Bamako ce 24 mai, sous un soleil de plomb, avec une importante délégation, Madame le Ministre de  l’Elevage et de la Pêche a voulu  mieux jauger la valeur de cet investissement qui doit inspirer plus d’un. Ne serait-ce que pour améliorer la productivité et renforcer la sécurité alimentaire.

 

 

Arrivés sur les lieux, une enquête rapide nous a permis de savoir que l’Eco ferme P3 est née en novembre 2011 et s’étend sur une superficie de 40 hectares dont la moitié (20) en exploitation, comporte trois secteurs essentiels qui, en effet, constituent les points vitaux d’une émergence agricole. Il s’agit entre autre de la Polyculture, le Polyélevage et la Pisciculture correspondant chacun à une entité. Ainsi, à ce jour, elle emploie 26 ouvriers permanents et une cinquantaine de saisonniers. Les quelque 500 millions de nos francs investis  pour la réalisation de ce projet sont et demeurent  naturellement une preuve de volonté et d’abnégation qu’il faut encourager.

 

 

Avec une ambition d’améliorer la productivité de la ferme pour répondre aux exigences de qualité et de quantité aux consommateurs, ces actions rentrent dans le cadre du renforcement de la sécurité alimentaire, la création d’emplois et le partenariat Etat-privé à travers la politique Nationale de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture. C’est pourquoi le ministre s’est rendu à Eco Ferme P3 afin de constater les activités réalisées dans cette ferme et d’encourager le promoteur et son personnel.

 

 

C’est aux environs de 10heures 30 Minutes que la délégation ministérielle est arrivée à ECO FERME P3 où elle a été chaleureusement  accueillie par les autorités coutumières, politiques et administratives  de la localité : le sous préfet de Siby M. Oumar Diarra, le 1er adjoint au Maire de la commune Rurale de Siby M. Adama  Keita, le chef de village de la localité, et plusieurs employés.

 

 

La délégation a pu visiter les 10 étangs étalés sur une superficie de 1 ha parmi lesquels 4 seulement sont fonctionnels en raison d’insuffisance d’eau. Ces étangs sont uniquement consacrés à l’Elevage du Tilapia (carpe). Ici, Mme la ministre a reçu des explications sur le fonctionnement des différentes installations de productions et le système d’adduction d’eau à travers un forage. « De 400 à 600m2, les étangs piscicole de l’ECO Ferme P3 devront à terme permettre de produire 1.500.000 alevins par an et près de 20 tonnes de poissons  par an. Les tailles produites varient entre 250 et 300g », a estimé M. Berthé.

 

 

Avant de poursuivre « nous avons pu produire 50.000 alevins l’année dernière dans une période de 4 mois par un seul étant et ce résultat intervient après avoir surmonté plusieurs difficultés, car les premiers alevins n’ont pas survécu », a-t-il renchéri.

 

 

M. Adama Berthé a saisi cette occasion pour exposer au Ministre le problème crucial d’eau auquel la ferme est confrontée de même  que l’absence de crédits bancaires pour appuyer  le secteur privé dans ses ambitions.

 

 

Enfin  le ministre a exprimé un motif de satisfecit  devant les efforts incommensurables  déployés d’une part par le fermier et d’autre part  par les autorités locales. Des efforts, à en croire Madame le Ministre de tutelle  qui se sont soldés sur le terrain par des résultats très  positifs. « Un telle  œuvre mérite le soutien et l’accompagnement du gouvernement malien, car cette ferme dépasse le titre personnel, elle est nationale », a laissé entendre Mme Diané Mariame Koné.

 

 

Mountaga DIAKITE

 

SOURCE:  du   27 mai 2013.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)