Affaire des allocations des volontaires de l’APEJ d’un montant de 5 milliards de FCFA : Les ex-Dg Mme Maïga Sina Damba, Modibo Kadjoké et Issa Tièma Diarra bientôt blanchis par la justice

5
Les ex-Dg Mme Maïga Sina Damba, Modibo Kadjoké et Issa Tièma Diarra bientôt blanchis par la justice
ci-contre : Issa Tieman Diarra, Modibo Kadiogué et Sina Damba (G-D)

L’affaire des allocations des jeunes volontaires de l’Apej concernant près de 5 milliards de Fcfa de la gestion des différents directeurs généraux de cette structure de 2010 à 2013, risque de connaitre très bientôt un dénouement heureux. Puisque les différentes pièces fournis par l’actuelle direction générale de l’Apej comme justificatifs prouvent qu’il n’y a pas eu de détournement de derniers publics. Il y a eu plutôt faute de gestion. Ce qui exige un traitement du dossier autre que celui qui est en cours.

L’affaire des allocations des volontaires de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej) connaitra dans les semaines à venir un nouveau rebondissement. Cette affaire concerne les directeurs généraux qui ont dirigé cette structure de 2010 au 1er trimestre 2013. Il s’agit de Modibo Kadjoké, Issa Tièman Diarra et Mme Maïga Sina Damba. Ils ont été inculpés, suite à un rapport du Bureau du vérificateur général pour “crime d’atteinte aux biens publics, délit de favoritisme et fractionnement de marchés”. Les montants de la gestion des trois directeurs généraux sont estimés à près de 5 milliards de Fcfa dont la plupart sont des allocations de près de 12 000 jeunes volontaires.  Dans cette affaire, Mme Maïga Sina Damba, par ailleurs ex-ministre sous ATT,  avait été placée sous mandat de dépôt et écrouée à la prison de Bollé. Après y avoir passé deux mois, elle a finalement bénéficié d’une mesure de liberté provisoire. L’ex-patron de l’Apej, Issa Tièman Diarra, avait été le premier à être arrêté et écroué à la Prison centrale de Bamako, avant de bénéficier lui aussi d’une liberté provisoire. Quant à  l’ex-directeur général de l’Apej, Modibo Kadjoké et l’Agent comptable de cette structure, Abdoulaye Séméga (il est actuellement en service à Koulikoro) n’ont pas été arrêtés. Ils avaient été tout simplement inculpés et mis en instruction. Cette inculpation, rappelons-le, a obligé Modibo Kadjoké à rendre sa démission du poste de président de la Commission d’organisation du Sommet Afrique-France qui doit se tenir en 2017 à Bamako. Depuis quelques mois, les dossiers de cette affaire sont entre les mains du Pôle économique et financier, en vue de la vérification de certaines informations. Pour ce faire, l’avis de l’actuelle direction de l’Apej compte dans ce dossier et tout porte à croire que cette structure est en train de procéder à la justification de cette énorme somme, avec des pièces à l’appui. Selon nos informations, il y a eu plutôt faute de gestion et non détournement de derniers publics. En d’autres termes, l’argent a été utilisé comme il se doit, sans pour autant passer par la procédure en vigueur. Les pièces (relevés de compte bancaire, copies des différents chèques et autres) prouvent à suffisance que cette affaire est très loin de constituer des détournements. C’est dire que les trois ex- directeurs généraux de l’Apej, à savoir Modibo Kadjoké, Mme Maïga Sina Damba et Issa Tièman Diarra pourront être blanchis dans cette affaire.                                                                                                                                               A. B. HAÏDARA

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. 😆 😆 😆 , ibkratie voilà parfait pour le peuple après attcratie et alphacratie. :mrgreen: .
    Vive le Maliba de bèbi babolo et de an ba doun piannnn wa foyiiii tè bo ala.
    Et pourtant ca fait 25 ans que guimba national Nous averti. 😆 .
    Sacrés vampires et leur chef roi vampire. 😛 . 😡 😡 😡 :hangman: .

  2. pauvre pays le Mali qui na aucun avenir avec ses vieux botteurs, qui ne font que voler l’argent de tout les maliens ,d’hommage pour pauvre Mali !!!!!!!!!!!!!!!

  3. C’est du pipeau.la justice de l ‘etat voyou instauré par IBK est au service des voyous.un point -un trait !

  4. La justice malienne est indépendante de tout sauf de l’argent sale
    Le Mali tel n’a aucun avenir

Comments are closed.