Comité syndical de l’APEJ : Mohamed Lamine désormais aux commandes d’un bureau de 14 membres

3

Comité syndical de l'APEJ : Mohamed Lamine désormais aux commandes d'un bureau de 14 membresC’est une poignée de personnes du désormais ex-bureau du comité syndical de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) qui était en train de créer une situation invivable dans ce service. Ces individus s’en prenaient à la direction malgré le soutien que lui apportaient les jeunes pour saluer la bonne gestion des stages de qualification avec comme couronnement le paiement intégral des allocations. Cette situation a été rendue possible grâce à la détermination du directeur général, Amadou Cissé. C’est dans ce cadre que le personnel de l’APEJ a décidé de prendre son destin en main en signant une pétition pour destituer à la majorité absolue le désormais  ancien bureau du comité syndical.

Malgré l’implication du ministère de tutelle et la facilitation de la centrale-mère, l’UNTM, l’ancien secrétaire général, Namory Kéïta, lui-même suspendu du comité syndical depuis 2013, aurait usé de stratagèmes depuis plusieurs semaines pour éviter de faire face à l’assemblée souveraine. Il menait des actions au nom du personnel sans le consulter.

Ainsi, sur convocation de l’Assemblée générale extraordinaire assistée par le bureau d’Etudes de Me Aliou Traoré, le personnel a approuvé la pétition en s’insurgeant contre les déviations graves de l’ancien bureau contre la direction.

Ce bureau du comité syndical s’est caractérisé par des violations et des déviations graves de ses missions en prenant en otage les directeurs qui se sont succédé à la tête de l’APEJ. Ses membres s’arrogeaient des privilèges indus comme des véhicules de fonction, reclassement sous chantage, financement de proches, gestion opaque du fonds social depuis plusieurs années… L’ancien bureau s’immisçait également dans la gestion de la structure, favorisait le développement et l’instauration de clans, etc. La liste des griefs est longue.

Mais, depuis l’arrivée de Amadou Cissé à la tête de ce service, rien n’est plus comme avant. Raison pour laquelle ce syndicat l’accuse de tous les pêchés d’Israël.

Suite aux débats, le nouveau bureau mis en place comprenant 14 membres est dirigé par Mohamed Lamine Malikité. L’assemblée a également désigné 5 délégués titulaires du personnel et 5 délégués suppléants.

Cléophas TYENOU

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. les travailleurs ont interet à s’unir et à defendre leur droit en s’acquittant de leur devoir.Malheur à tout personnel qui prete son flanc à la division.

Comments are closed.