Jeunesse et emploi: Départ des 407 jeunes volontaires de l’APCAM

0
1

C’est à travers  une cérémonie dénommée « mise en route » que les 407 jeunes du volontariat 2012 pour le compte de l’APCAM, ont pris le départ, jeudi dernier, pour leurs  différentes destinations  à l’intérieur du  pays. C’était  dans les locaux de l’APCAM en présence de M. Bakary Togola Président de l’APCAM, la Représentante de l’APEJ,  M. Ibrahim Maiga Représentant du CNJ et des jeunes bénéficiaires.

 

Ces jeunes ont  décidé de  se lancer dans l’aventure du  volontariat.  Ils partent ainsi  pour une année de formation, de recherche et d’enquête  à travers villages et hameaux,  partout où l’APCAM  est représentée sur l’étendue  du territoire nationale.

Dans son intervention, le représentant du Conseil National de la Jeunesse M. Ibrahim Maïga, a profité de l’occasion  pour réitérer quelques défis qui attendent en partie  la jeunesse malienne. Il s’agit d’une part du défi de l’emploi, de la réussite, de la consolidation de nos acquis démocratiques et d’autres parts, de celui de pouvoir construire un Mali de  rêve.

Il a  aussi exhorté  les jeunes à plus de courage et d’engouement afin qu’elle puisse  acquérir  la moindre qualification durant son séjour. Aussi ajoute-t-il,  ce voyage est un début d’emploi.

Se réjouissant du pourcentage élevé  des jeunes ayant  pris le chemin du volontariat, le président de l’APCAM, M. Bakary  Togola a tenu à féliciter et encourager  les 407 jeunes qui sont  désormais au nom de l’APCAM. Il n’a pas manqué de rappeler aux jeunes que notre pays est une terre d’hospitalité : « rassurez-vous, vous êtes entre des bonnes mains, partout où vous serez, car le Mali est un  pays d’hospitalité. »

La représentante de l’APEJ, qui a présidé cette cérémonie a pour sa part  remercié l’APCAM pour cette cérémonie  de mise en route qui explique tout son sens, tout en encourageant la jeunes à accomplir dignement les taches qui leurs seront confiés.

L’artiste Kaou Diabaté a tenu le public en haleine pendant plusieurs heures.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.