Le DG de l’APEJ était l’un des invités d’Actus Hebdo sur l’Ortm

0
Amadou Cissé, DG Apej (costume noir)
Amadou Cissé, DG Apej (costume noir)

Le Directeur Général Amadou Cissé était (pour la 4è fois) sur le plateau du programme d’information Actu Hebdo de l’ORTM  ce dimanche 13 septembre 2015 de 12h00 à 13h00 en compagnie d’un invité du CILSS au Mali.

A titre de rappel le Directeur Général avait répondu aux questions de l’ORTM sur le même plateau le 02 août dernier dans le cadre du plan de communication sur la remise des Kits d’emplois de la 2è édition de la Bourse de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et le lancement à Kita du recrutement de 2 100 jeunes dans le cadre du PROCEJ.

Au cours de cette émission hebdomadaire, le Directeur Général s’est essentiellement exprimé sur cinq thèmes dont :

  le projet Wari-APEJ,

  les Journées emplois jeunes à Kita,

  la visite ministérielle dans la Région de Mopti,

  le changement climatique et

  un sujet de société portant sur les cortèges de mariage avec leurs corolaires d’accidents et de troubles dans la circulation.

Pour ce qui concerne le Projet Wari lancé le 25 août à Bamako, le Directeur a rappelé le contexte qui a permis la conclusion de ce projet : les contacts préliminaires, les négociations, la convention, etc. Dans le cadre de ce projet 2 000 points Services Relais seront créés au Mali avec 6 000 emplois à la clé dotés du statut d’entrepreneurs rémunérés avec 80% des bénéfices d’exploitation le reste étant consacré aux charges de service de Wari, à une contribution exceptionnelle à la Taxe emploi Jeunes d’un milliard fcfa après 4 ans et au développement local. Ce projet est une concrétisation des atouts du partenariat entre le public et le privé qui apporte 16 milliards de fcfa sur les vingt que coutera le programme. D’autres conventions sont espérées avec la BOAD et la partie canadienne.

Quant aux Journées emploi-jeunes, le Directeur général a souligné  qu’il s’est agit de coupler plusieurs événements annuels que l’APEJ organise avec une forte participation des jeunes, sa principale cible mais aussi des autres acteurs du secteur de l’Emploi et leurs partenaires techniques et financiers. Cette année  5 170 jeunes  ont été engagés pour le stage  contre une prévision de 3 000 au départ.  En 2014 ce sont 4 547 jeunes diplômés qui ont été engagés pour 12 mois contre également une prévision de 3 000. Ce qui démontre à suffisance la volonté et l’engagement politiques des plus hautes autorités pour promouvoir l’emploi des jeunes. La parité hommes femmes a été observée pour la sélection.  L’un des objectifs essentiels du Stage de formation professionnelle est de permettre de briser le cercle vicieux pas d’emploi parce que pas d’expérience et il est impossible d’acquérir une expérience si on n’a pas d’emploi. L’autre activité étant la 5è Edition des Journées Nationales de l’Entreprenariat communément appelées JNEJ qui désigne un espace d’échanges et de démonstration sur l’environnement global de l’entreprenariat des jeunes, les évolutions et les facteurs de blocage entre autres.  Cet espace regroupe naturellement les porteurs de projets et les structures de financement et d’accompagnement dont l’API Mali.  L’APEJ en profite  pour distinguer les meilleurs  jeunes entrepreneurs. En termes de bilan, le Directeur a indiqué que les allocations de stage sont payées régulièrement depuis deux ans et qu’un suivi assure aux jeunes une meilleure implication dans leur imprégnation professionnelle avec des acquis certains en terme de capacités face aux concours sans compter que 30% d’entre eux ont réussi à créer les conditions de leurs emplois dans leurs services d’accueil.

Sur le sujet de la visite du Ministre de l’emploi, de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne en 5è région du 5 au 8 septembre dernier, le Directeur a évoqué l’engagement civique des jeunes à Douentza avec la réalisation d’activités de maçonnerie et de reboisement ainsi que la célébration à Bankass du 2è anniversaire de l’accession du Président de la République à la magistrature suprême. Au cours de cette activité, il a été donné à la délégation l’occasion d’encourager et de remotiver les jeunes, recueillir leurs préoccupation et partant de parler des acquis du Président de la République dans plusieurs secteurs : agriculture, emploi, infrastructures,  sécurité alimentaire, investissements, sécurité et pacification du pays entre autres. Un autre slogan du Président de la République pour s’en assurer : IBK c’est agriculture.

Sur la question du changement climatique, M. Cissé a convenu avec son co-invité de la corrélation entre emploi-dégradation des ressources naturelles-exode ou immigration. Somme toute, l’adhésion de la Guinée et de la Côte d’Ivoire au CILSS constituent selon lui des témoignages éloquents de l’urgence des questions climatiques et de l’avancée du désert. Toutes choses qui ont des contrecoups sur l’emploi et surtout l’emploi des jeunes ruraux. Le Directeur de l’APEJ a également rappelé la contribution des projets FIER et PROCEJ dans la redynamisation des emplois ruraux pour près de 110 000 jeunes maliens sans occulter le programme classique d’installation des jeunes dans le secteur agricole exécuté par l’APEJ depuis sa création. Au même moment Bamako enregistrerait 150 000 diplômés sans emploi pendant qu’en terme de réalisation sur les deux dernières années plus de 100 000 emplois ont été créées selon les normes internationales même si l’application du critère emploi sécurisé et pérenne en a retranché près de 30.000.

Commentant les cortèges de mariages et leurs corolaires, le Directeur a réagit en appelant à la prudence et à la poursuite de la sensibilisation des usagers de la route et des organisateurs de ces évènements.

Cette  émission était co-animée par  Ibrahim Diombélé et Youssouf Diakité de l’ORTM.

 

PARTAGER