18è Congrès de l’Association Africaine de l’Eau : rendez-vous à Bamako en 2018 !

0
18è Congrès de l’Association Africaine de l’Eau : rendez-vous à Bamako en 2018 !

Notre pays a été retenu comme l’hôte du prochain congrès de l’organisation par la dernière Assemblée générale qui s’est tenue samedi 20 février 2016 au KICC de Nairobi

Le 18è Congrès de l’Association Africaine de l’Eau (AAE), s’ouvre ce lundi 22 février 2016 au Kenya International Convention Center (KICC). Le thème générique de cette rencontre des professionnels de l’eau est : l’accès durable à l’eau potable et à l’assainissement en Afrique. D’ores et déjà, le Mali peut devient le chouchou de la rencontre. Notre pays vient d’être élu l’hôte du prochain Congrès qui se tiendra en principe au mois de février 2018. La décision a été prise le samedi par l’Assemblée Générale de l’AAE en prélude aux travaux de ce 18è Congrès.

L’Association Africaine de l’Eau (AAE) constitue une organisation panafricaine regroupant plusieurs pays issus de tous les horizons du continent noir. Sa mission principale est de promouvoir à l’accès à l’eau potable à travers la mobilisation de synergie auprès des autorités politiques qu’au niveau des partenaires au développement.

En élisant le Mali hôte du 19è Congrès, l’AAE transmet un message de félicitations au Gouvernement du Mali, mais aussi et surtout aux deux sociétés (SOMAPEP-SA et SOMAGEP-SA) pour leur dynamisme au sein de l’organisation. Cela est d’autant plus important que notre pays s’est illustré durant les rencontres de l’AAE. L’un des faits marquant a été sans nul doute la bonne organisation, par Bamako, des Assises (Conseil scientifique et technique, Assemblée et Comité de Direction), tenues en février 2015 au l’hôtel Salam.

Le Congrès est l’instance suprême de l’AAE. Il se tient tous les deux ans dans l’un des pays membre de l’association. C’est au cours de cette grande rencontre que se dessinent les plus grandes orientations de l’AAE à travers les panels, notamment l’Assemblée Générale, la rencontre des femmes du secteur de l’eau et de celle des jeunes professionnels et enfin la rencontre du réseau des communicateurs des sociétés d’eau potable. Des expositions y sont également organisées au profit du secteur avec des stands dédiés aux différentes sociétés exposantes.

Une semaine durant, les professionnels du secteur de l’eau potable vont plancher sur les voies et moyens devant contribuer à l’atteinte de l’objectif commun : celui de fournir l’eau potable au plus grand nombre des populations vivant dans les pays membres de l’eau. Prend part à ce 17è Congrès près d’un millier d’éminents experts et de responsables du secteur public et privé. Une aubaine économique pour la ville de Nairobi en général et pour les hôtels en particulier qui, pour la plus part, affichent pleins depuis le mercredi passé date d’arrivée des participants.

Côté organisationnel, le Comité local est à saluer. Rien n’a été laissé au hasard. La sécurité, la logistique, les réservations, tout a été organisé au millimètre près. C’est dire combien le défi demeure grand pour notre pays de mériter la confiance placée en lui par les responsables de l’AAE. Le Mali reste convaincu de sa capacité à relever le défi. En tout cas les succès enregistrés lors du CST doivent servir de sources d’inspirations.

Lassine DIARRA

CCOM SOMAPEP-SA

PARTAGER