18e édition de la quinzaine de l’environnement : La Venise malienne entend reconquérir ses couleurs écologiques

1

La 18e édition de la quinzaine de l’environnement a ouvert ses portes le lundi 05 juin 2017 dans la Venise malienne sous la présidence du président de l’Assemblée Nationale du Mali Issaka Sidibé, parrain de l’événement, et en présence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable Mme Keita Aida M’Bo, du gouverneur de Mopti Colonel Sidiki Samaké , du Directeur de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable Amadou Camara, du maire de la ville Issa Kansaye et plusieurs acteurs majeurs et partenaires techniques de lutte contre la détérioration de l’écosystème. Au cours de cette quinzaine de l’environnement seront menées une ribambelle d’activités de sensibilisation et d’information en faveur d’un changement de comportement des citoyens pour octroyer un Mali sain aux futures générations et de sauver la faune et la flore malienne.

Le maire de la ville de Mopti Issa Kansaye a entamé ses propos en présentant sa région qui selon lui compte 108 communes, 8 Cercles  et 59 arrondissements ; elle est la région la plus arrosée du Mali avec en son sein 7 forets classées. Il a retracé le sombre tableau de l’état de détérioration de la faune et de la flore de la ville la plus arrosée du Mali qu’est la région de Mopti. Face à ce désastre écologique, il est impératif d’arriver à une grande mobilisation en vue d’une meilleure protection, à tous les niveaux de nos maigres ressources naturelles et pour l’amélioration de notre cadre de vie, souligne-t-il. Il a rassuré le président de l’Assemblée Nationale du Mali et le ministre de l’Assainissement et les partenaires techniques et financiers de sa pleine disponibilité et de celle des habitants de sa ville afin de renverser la tendance en redonnant à la Venise malienne ses lustres d’antan. Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable Mme Keita Aida M’Bo a retracé l’historique de la quinzaine de l’environnement qui a été portée sur les fonds baptismaux afin d’amener la population à devenir des agents actifs du développement durable et équitable, de faire comprendre que les communautés sont incontournables dans les changements d’attitudes, de comportements et de pratiques en matières de préservation et de restauration de l’environnement et d’adaptation aux changements climatiques. « Depuis 2002, notre pays le Mali, pour commémorer deux dates importantes (le 05 juin : Journée Mondiale de l’Environnement et le 17 Juin : Journée Internationale de Lutte Contre la Sécheresse et la Désertification), organise une quinzaine de l’Environnement au cours de laquelle sont menées des activités de sensibilisation et d’information afin d’apporter un changement de comportement des citoyens en faveur de la protection de l’environnement » explique le ministre de l’Environnement. Elle a annoncé que plusieurs activités se dérouleront durant la 18e  édition de la quinzaine de Mopti dont les plantations d’arbres, des concours de propreté entre les différents quartiers seront plantés dans la sixième région administrative du Mali durant la quinzaine pour barrer la route à la désertification. Elle a invité les populations de la ville de Mopti et tous les maliens a faire de la lutte contre la désertification leur leitmotiv. Le changement climatique menace la sécurité alimentaire, des inlassables efforts doivent être déployés pour le contrecarrer, affirme-t-elle. Célébrée annuellement, la quinzaine de l’environnement est un moyen de susciter une plus grande prise de conscience envers l’environnement et de promouvoir l’action civique et politique a entonné le président de l’Assemblée Nationale Issaka Sidibé. « Je suis persuadé que les activités de sensibilisation et d’information qui seront menées pendant cette campagne apporteront un véritable changement de comportement des citoyens en faveur de la protection de l’environnement», ajoute-t-il. Le président de l’Assemblée a rappelé l’engagement des élus en faveur de la cause et les différentes lois ratifiées par eux pour la lutte contre les effets nocifs du changement climatique. Il a lancé un vibrant appel à tous afin qu’ils soient respectueux du bien commun que constituent l’écosystème de notre pays. Malaye Diop le représentant des partenaires techniques et financiers a rassuré le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable que l’appui des partenaires ne fera jamais défaut afin d’aider le Mali à lutter efficacement contre la désertification. La visite des stands couronnera les événements du lancement des activités de la 18e édition de la quinzaine de l’environnement dans la Venise malienne.

Moussa Samba Diallo

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here