Canicule : Une forte chaleur s’abat sur le Mali

0

Depuis le mois de mars jusqu’à maintenant une forte chaleur s’abat sur le Mali, la température étant au- dessus de 40 degrés. Si les vieux et les petits enfants souffrent particulièrement de cette chaleur, les vendeurs de glace sautent de joie car ils gagnent de l’argent.

En cette période de forte chaleur la glace est devenue un produit d’importance capitale. Sa vente n’est pas certes le seul moyen pour se faire de l’argent pendant cette canicule mais, la glace est plus bénéfique car elle est plus sollicitée. La glace peut être utilisée pour rafraichir de l’eau, pour les boisons et pour la conservation des aliments.

Dans les rues où on vent de la glace, la même expression accueille tout visiteur: « glaci wa ?», interrogent les vendeuses pour proposer leur marchandise. Ce sont des femmes, assises aux bords des routes goudronnées avec des glacières ou des sacs pleins de glaces.

Toujours prêtes, elles s’activent avec des sachets noirs et courent parfois vers la clientèle. Mariam Ly qui est venue acheter de la glace, apprécie leur service.  «J’achète chaque fois de la glace chez cette dame, sa glace est toujours bien congelée. Je suis obligée de faire cela car je n’ai pas de réfrigérateur chez moi », dit-elle.

Les clients sont surtout contents du respect que les vendeuses affichent ; et les vendeuses aussi prennent du plaisir malgré les difficultés qu’elles peuvent rencontrer. Oumou Traoré, vendeuse de glace en barre au quartier du fleuve, indique que la  «vente est difficile en cette période car le soleil est ardent ».

Selon elle, les vendeuses font moins de recettes par rapport aux autres années parce qu’il y’a beaucoup de petites usines.  « Moi j’ai commencé à vendre il y’a plus de 30 ans de cela et je ne suis pas la seule. Je commence la vente à partir de 6 heures du matin jusqu’au petit soir, mais pendant les dimanches nous  commençons juste après la prière de l’aube car les gens ont besoin de la glace et font des commandes pour les cérémonies de mariages et de baptêmes et autres », déclare Oumou Traoré.

Cette vendeuse peut vendre jusqu’à 80 barres de glace par jour.  Une barre est vendue à 1250 F, ou même 1500F à cause de la demande pendant la chaleur. « Je me fais beaucoup de bénéfice mais j’avoue aussi que c’est très fatiguant, mais quand on a l’argent on oublie la fatigue » a-t-elle expliqué.

Si les vendeurs et les vendeuses de glace sont contents de la situation, les médecins recommandent cependant de faire attention à la consommation  de la glace ou de l’eau glacée. «C’est bien d’utiliser de la glace pour nos boissons, mais quand les aliments sont trop glacés ce n’est pas bon pour notre santé car l’organisme humain assimile mieux les nutriments et les liquides quand ils sont à une température normale. Donc consommer des aliments ou des fluides qui sont trop froids, l’oblige à fournir une énergie supplémentaire ce qui n’est pas bon pour notre organisme. Et même de l’eau simple glacée joue sur les dents», explique Dr Blaise Diarra.

Emmanuel DIARRA

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here