Forêt classée de Koulouba : Une journée d’arrosage et de reboisement saluée a sa juste valeur

1
Forêt classée de Koulouba : Une journée d’arrosage et de reboisement saluée a sa juste valeur

Dans la matinée du 1er juin passé, l’association des étudiants Togolais vivant au Mali et l’association des jeunes pour le soutien des femmes et des enfants orphelins ont procédé à une journée d’arrosage et de plantation d’arbre dans la forêt classée de Koulouba. C’était sous la présidence du Directeur Régional des eaux et forêts du district de Bamako M. Ousmane Sidibé, en présence de plusieurs cadres de la structure notamment Amadou Diallo responsable en charge de la gestion de la forêt classée de Koulouba.

 

  1. Kristonyo Kokou Akakpo, étudiant en 5èmeannée médecine et non moins président des étudiants Togolais vivant au Mali, dira que le Mali et le Togo sont deux pays frères dont les ressortissants se doivent un soutien mutuel. « Le 1erjuin est considéré comme la journée de l’arbre au Togo. Cependant, comme nous nous sentons au Mali comme au Togo, nous avons décidé de perpétuer la tradition en plantant et en arrosant des arbres », a-t-il dit. Selon M. Akakpo, c’est la toute première fois que les étudiants Togolais vivant au Mali ont célébré la journée du 1er juin. En guise de dernier mot, il a promis que les dispositions seront prises pour que cela soit une continuité pour le grand bonheur de nos deux pays.

 

À la suite de M. Akakpo, c’est Mademoiselle Kadiatou Fofana, présidente de l’association des jeunes pour le soutien des femmes et des enfants orphelins, qui prendra la parole pour dire que la forêt est un bien commun que nous nous devons de préserver à tous prix.

 

À en croire M. Sidibé Ousmane, directeur régional des eaux et forêts du District de Bamako, les initiateurs de cette journée d’arrosage et de plantation sont des jeunes valables qui méritent beaucoup de respects. « La jeunesse est la pièce maitresse de la protection de l’environnement, c’est d’ailleurs pourquoi nous leur demandons de multiplier des actions de ce genre », a-t-il mentionné. Selon lui, la forêt de Koulouba a été classée en 1935 pour lutter contre l’éboulement mais aussi et surtout permettre à la ville de Bamako de mieux respirer. M. Sidibé dira que les avantages des forêts sont énormes et que tous les maliens doivent s’y mettent en plantant et en protégeant les arbres. En guise de conclusion, il a chaleureusement salué le responsable en charge de la forêt classée de Koulouba M. Amadou Diallo. « Sans les efforts de M. Diallo qui a découvert une source d’eau qu’il a bien canalisé, cette activité ne serait pas possible. Qu’il me soit donc permis de le remercier tout en l’invitant à toujours mieux faire », a-t-il dit.

 

Amadou Diallo dira qu’il est animé par un sentiment de fierté et de joie. Il a émit le vœu que d’autres associations prennent l’exemple des deux associations à savoir l’association des étudiants Togolais vivant au Mali ainsi que l’association des jeunes pour le soutien des femmes et des enfants orphelins. Il a également fortement salué sa hiérarchie pour le soutien et l’assistance dont il reçoit au quotidien.

 

KANTAO Drissa

PARTAGER

1 commentaire

  1. arrose une seule journee ne suiffit pasil faut le faire quotidiennement et ca il n y aura personne pour faire ca

Comments are closed.