Insalubrité : Quand les pavés du district deviennent des dépotoirs d’ordures

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Un manque d’assainissement est constaté dans les différents espaces du district de Bamako, principalement celui de la commune III, au rond-point du cinéma Babemba jusqu’au ex CCF (Centre Culturel Français).

Les espaces verts et les pavés du district de Bamako sont devenus un dépotoir des ordures. On y constate de petites collines d’ordure, les eaux du bassin sont usées, les clôtures des pavés sont à moitié détruites. Ces espaces qui étaient fait en 2OO5 pour se promener, prendre de l’air, sont devenus irrespirables aujourd’hui avec la grande pollution qui empeste l’atmosphère. On les évite aujourd’hui, alors qu’au début, ces lieux étaient remplis de monde à partir de 19H, le soir. On y voyait toutes les catégories d’âges.

Oumar Kaya, entrepreneur, s’indigne : « Je venais ici pratiquement tous les soirs après le boulot pour prendre l’air. C’était relaxant et sans dépense. Donc, c’est inadmissible de voir ces endroits aussi sales comme cela, on dirait que la mairie de la commune III a oublié ces lieux »

 La mairie de la commune III rétorque

Pour M. Timbo Bouyagui, de la Cellule d’Appui Technique de la Collectivité Territoriale de la mairie de la Commune III, la situation relève de la compétence de la Mairie du district de Bamako. C’est elle qui se charge du nettoyage du District de Bamako, et les pavés se trouvent dans le District. « La mairie a confié cette tâche aux entreprises spécialisées dans le domaine, précisément les GIE (Groupement d’Intérêt Economique). Les nettoyeurs nettoient et mettent les ordures à côté et après la voirie doit venir les ramasser. S’il y a débordement des ordures, c’est peut être à leur niveau.» a rappelé Timbo Bouyagui

Des lieux pour ces ordures 

Mme Traoré Fatoumata Traoré, présidente de l’Association Jiguitougou, répond : « C’est la population que j’accuse, sinon il y a des poubelles partout, au bord de ces pavés. Mais les gens s’en fichent, ils jettent des ordures n’importe comment. Donc tout le monde est fautif et même les familles qui font face à ces endroits les salissent. Autrement ces pavés c’est pour nous tous.»

Prise de conscience des jeunes

« En somme on doit se mettre en tête que ces espaces verts sont pour nous les citoyens et on doit s’impliquer individuellement pour que Bamako redevienne la ville coquette que l’ont admirait tant » nous a lancé un jeune.

Habibatou  COULIBALY

SOURCE:  du   20 fév 2013.    

Une Réaction à » Insalubrité : Quand les pavés du district deviennent des dépotoirs d’ordures

  1. Ibou Keita

    Eternel problème. C’est pourtant simple, il suffit de prendre un balai. Il faut dire aux édiles bamakois de venir voir comment fait le maire de Ouagadougou pour tenir sa ville propre, du moins tout le centre ville. Le Burkina n’a pas plus de moyens que le Mali, pourtant.