Ousmane Ouattara, directeur exécutif de Mali-Folkecenter Nyetaa : « Nous devons préserver la nature pour les générations futures »

0
Ousmane Ouattara, directeur exécutif de Mali-Folkecenter Nyetaa
Ousmane Ouattara, directeur exécutif de Mali-Folkecenter Nyetaa

Dans le cadre de la 18ème édition de la quinzaine de l’environnement, les responsables de l’Organisation non gouvernementale (ONG) malienne, Mali-Folkecenter Nyetaa ont organisé le vendredi 9 juin 2017, une visite guidée dans la Centrale hybride de Zantièbougou, localité située à plus d’une centaine de kilomètre de Bamako. Cette centrale réalisée par l’ONG Mali-Folkecenter Nyetaa à hauteur de 300 millions de FCFA a permis de changer positivement la vie de la population. Plusieurs personnalités ont pris part à cette visite guidée dont les membres des ONG partenaires œuvrant dans le domaine de la protection de l’environnement, la presse et bien d’autres. Au cours de cette visite guidée, le directeur exécutif de Mali-Folkecenter Nyetaa, Ousmane Ouattara a invité les uns et les autres à préserver la nature pour les générations futures.

Arrivés aux environs de 11heures sous un soleil de plomb, les visiteurs ont été accueillis par le directeur exécutif de Mali-Folkecenter Nyetaa, Ousmane Ouattara, le représentant de l’entreprise ACCESS, Diakalia Traoré, et par le président du comité de gestion de la centrale, Bakary Koné qui s’est réjoui de l’installation de ladite centrale dans sa commune composée de 43 villages. Puis une visite guidée de l’installation s’en est suivie. Au cours de ladite visite, Diakalia Traoré a fait savoir que la centrale comprend 210 panneaux, des batteries de 2 volts et d’un groupe électrogène.

A l’en croire, l’installation permet aux 160 clients abonnés d’avoir de l’électricité entre 9 et 00 heure. Le kilowatt est cédé à 240 FCFA, or, pour l’Edm (énergie du Mali) qui bénéficie des subventions de l’Etat, il est donné aux clients à 110FCFA. Après l’étape de la centrale hybride, les visiteurs se sont rendus au Centre de production de beurre de Karité de Zantièbougou. Ici, la présidente de la Coopérative des productrices de beurre de Karité de Zantièbougou a démontré l’avantage de la centrale dans la commune.

Avant d’inviter les clients à payer régulièrement leurs factures. Dans une interview qu’il a accordé à la presse, le directeur exécutif de Mali-Folkecenter Nyetaa, Ousmane Ouattara a fait savoir que cette visite s’inscrit dans le cadre de la quinzaine de l’environnement qui est l’espace d’expression plurielle et des bonnes pratiques dans le domaine de la gestion durable de l’environnement.

Le thème de cette année est : « Mon environnement, je m’en occupe ». « Nous devons comprendre que la nature nous ait prêtée et nous devons la préserver pour les générations futures », a déclaré Ousmane Ouattara. A l’en croire, la réalisation de la centrale a un coût qui tourne autour de 250 à 300 millions de FCFA.

« C’est une installation qui est composée d’un système photovoltaïque de 50 kW avec une centrale thermique d’à peu près 100 kW qui permet de mettre à disposition l’énergie du matin à 9 heures jusqu’à minuit le soir. Nous devons évoluer vers les stratégies de développement à faible émission de carbone. Les énergies renouvelables sont une réponse très forte pour permettre aux communautés d’entreprendre des actions de développement », a-t-il dit.

Selon le responsable de Mali-Folkecenter Nyetaa, le choix de Zantièbougou n’est pas fortuit, car c’est une zone agro-Silvio-pastoral, cela veut dire que la communauté vie essentiellement d’agriculture et d’élevage. « Zantièbougou est au carrefour aussi, je pense que l’énergie ici pourra permettre à la communauté de pouvoir exprimer son plein potentiel de développement », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here