Protection de l’environnement : Les femmes du MEADD s’y engagent

0

Les femmes du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable ont commémorée ce vendredi la Journée internationale de la femme. Au centre de la rencontre les problématiques liées à l’environnement notamment la sauvegarde de la forêt, du fleuve Niger, etc. La cérémonie était présidée par la première Dame, épouse du chef de l’Etat, Mme Kéita Aminata Maïga.

Dans le cadre de la Journée internationales de la femme, les dames du  ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable ne sont pas restées en marge de l’événement. Elles ont apporté leur contribution en organisant vendredi dernier au Parc national une journée de réflexion avec au centre plusieurs thématiques : “Femme et la  forêt”,  “la sauvegarde du fleuve Niger”, “femmes face aux changements climatiques”.   La cérémonie  était placée sous la présidence de la première Dame, épouse du chef de l’Etat, Mme Kéita Aminata Maïga. Elle avait à ses côtés le MEADD, Mme Kéita Aïda M’Bo, et plusieurs membres du gouvernement.

Le MEADD a exprimé toute sa satisfaction de la célébration de cette journée sous l’empreinte des femmes de son département. Elle a adressé toute sa reconnaissance à la première Dame, présidente de l’ONG Agir, pour avoir accepté de prendre part à cet évènement. “Nous avons voulu innover cette année la fête de la femme, en mettant en relief la contribution des femmes dans la mise en œuvre des activités du MEADD.  Les thèmes qui viennent d’être débattus constituent quelques points saillants des enjeux et de la vision du ministère et figurent en droite ligne dans les recommandations formulées lors de la Cop-22 à Marrakech”, a expliqué le chef du département.

Pour la première Dame, s’engager à protéger son environnement est un devoir citoyen pour assurer une meilleure qualité de vie à nous-mêmes, mais et surtout à nos futures générations. Et d’ajouter que l’environnement est notre bien commun le plus précieux. “J’invite les uns et les autres à appliquer les 7 R : réintégrer, repenser, rédiger, réemployer, réparer, recycler, relayer, respecter et enfin retrousser nos manches”.

Elle a salué les efforts du gouvernement du Mali et l’accompagnement des partenaires techniques et financiers pour la prise en compte de la protection de l’environnement dans le cadre du développement durable de notre pays.

Aux termes des présentations, les femmes du MEADD sous la houlette de Mme Soyata Haïdara ont pris l’engagement de protéger le fleuve Niger, de lutter contre la prolifération des déchets plastiques, de procéder aux reboisements sur dix ans, mais elles ont sollicité en retour l’engagement des hommes dans la protection de l’environnement.

O.D.

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here