Protection de l’environnement : La quinzaine de l’environnement va avoir 15 ans

0

QUINZAINE Il s’agit d’une étape qui doit porter le sceau d’une grande originalité dans des activités davantage collées aux comportements de tous les jours et à tous les niveaux 

Les travaux de restitution des activités de la 14è édition de la Quinzaine de l’environnement se sont déroulés hier dans la salle « Wa Kamissoko » du Centre international des conférences de Bamako (CICB). C’était sous la présidence du directeur général de l’Agence de l’environnement et du développement durable (AEDD), Mamadou Gackou.

A l’entame de la rencontre, le chef de la division communication de l’Agence, Ibrahim Maïga, a décliné les trois objectifs principaux de l’événement. Il s’agit en premier lieu de développer un espace partenarial et festif en vue de préserver notre patrimoine naturel commun, en relevant les défis de la désertification, de l’érosion, de la défense de la diversité biologique, de l’insalubrité, de la gestion écologique des déchets, du contrôle des pollutions et du réchauffement de la planète.

La quinzaine vise comme second objectif à construire un partenariat entre toutes les parties prenantes : pouvoirs publics, collectivités territoriales, société civile, secteur privé, partenaires techniques et financiers, universitaires, chercheurs. En troisième lieu, elle s’emploie à renforcer notre engagement collectif et individuel par l’adoption de comportements quotidiens adéquats nécessaires à  l’amélioration de la qualité de la vie et de notre environnement à travers l’information sur les enjeux et les défis environnementaux auxquels notre pays est confronté.

Les thèmes consacrés aux deux journées de cette 14è édition – « Pensez-Mangez-Préservez » pour la Journée mondiale de l’environnement (5 juin) et « Ne laisse pas ton avenir se tarir » pour la Journée internationale de lutte contre la désertification, (17 juin) – ont été largement développés lors d’évènements de masse comme la conférence de presse de lancement, la tenue des journées scientifiques, l’organisation de journées sportives et culturelles.

Dans l’ensemble, la quinzaine a mené 25 activités à Bamako et dans les régions. Seulement deux activités prévues, le match de football et la course cycliste, ont dû être annulées pour des raisons de sécurité.

A l’interne, les supports de communication ont été 40 balles de tissu imprimé, 1000 tee-shirts, 15 banderoles et une bande annonce à l’ORTM. Le sponsor officiel de l’événement, Sotelma-Malitel, a fourni 1000 tee-shirts, 100 polos, 500 casquettes. Les sponsors étaient le ministère de l’Environnement et de l’Assainissement et ses services techniques, la société civile, les sponsors (Sotelma-Malitel et la Somagep-Sa) et les partenaires techniques et financiers dans le domaine de l’environnement. Le budget prévu de 46,9 millions de Fcfa a été financé grâce à l’appui du PNUD, de la Suède, des sponsors et du gouvernement.

Les thèmes et le programme de la 15ème édition ont été révélés aux participants. Pour la Journée mondiale de l’environnement, le thème retenu est : « Elevez votre voix, mais pas le niveau de la mer ». Quant à la Journée internationale de lutte contre la désertification, elle a pour thème : « Les terres appartiennent aux générations futures. Donnons la preuve par la lutte contre les effets des changements climatiques ».

Le calendrier des activités préparatoires de cette 15 édition prévoitl’identification des activités, la consolidation du programme, l’évaluation de la logistique, l’élaboration du budget global et la communication du programme au ministère et à tous les partenaires. La conférence de presse de lancement se tiendra le 29 mai. « Cette année, la quinzaine de l’environnement entre dans sa quinzième année. Il s’agit d’une étape qui doit porter le sceau d’une grande originalité dans les activités devant davantage coller à nos comportements de tous les jours et à tous les niveaux », a souhaité Mamadou Gackou. Son agence, a-t-il indiqué, a l’ambition de faire de la quinzaine un repère dans la protection de l’environnement.

C. A. DIA

PARTAGER