Sikasso : Le MEADD visite ses services déconcentrés

Sikasso : Le MEADD visite ses services déconcentrés

Du 3 au 4 avril, le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a effectué une visite de prise de contact avec ses services déconcentrés notamment la DREF et la DRACPN dans la région de Sikasso. Les problèmes sont les mêmes : manque de personnel, vétustes ou absences de moyens roulants, etc.

Mme Kéita Aïda M’Bo, en séjour à Sikasso dans le cadre de la restitution des conclusions de la Cop 22 sur les changements climatiques, a visité ses services déconcentrés.

Elle s’est rendue à la direction régionale de l’assainissement, du contrôle de la pollution et des nuisances (DRACPN) et à la direction régionale des eaux et forêts (DREF). Elle était accompagnée d’une forte délégation comprenant les deux directeurs nationaux Yaya Konaté (DNACPN) et Mamadou Gakou (DNEF), les autorités de la région de Sikasso.

Partout où la délégation est passée les problèmes évoqués ont été le manque criard du personnel et des moyens roulants. Le directeur régional de l’assainissement, M. Fofana a réitéré le manque crucial du personnel estimé à 32 agents sur 80 agents prévus par l’organigramme. Il a été question également de la vétuste du parc et l’absence de kit de contrôle pour faire face à la prolifération des zones d’orpaillage et de dragage. Il a déploré la dégradation du cadre de vie à Sikasso qui l’expose à plusieurs maladies endémiques comme le paludisme. Il a néanmoins noté la bonne santé de la décharge de Sikasso.

A la DREF, il a été question  de manque d’engin même si récemment le service a été doté de quelques motos pour mener à bien ses missions. Aux Eaux et Forêts, on est aussi  confronté là  à un manque criard de personnel. Sur 329 agents prévus sur l’organigramme, le service ne regorge que d’une centaine. Le chef de service, Michel Koloma, après la dotation des agents en treillis, a invité les autorités à les doter en armes de poing.

Les débats ont été houleux sur la problématique d’envahissement des forêts classées à Sikasso par des titres fonciers et des sites d’orpaillage. Des efforts ont été effectués par le DREF en collaboration avec les autorités locales pour déguerpir des sites d’orpaillages des forêts classées. Les agents ont invité le MEADD à la mise en œuvre des plans d’aménagement pour éviter l’envahissement à nouveau des sites.

Mme Kéita a invité les agents à une synergie d’action pour sauver la faune et la flore. Elle a informé de l’identification et de l’immatriculation prochaine des forêts classées et des aires protégées ainsi que le retour des éléphants dans la région de Sikasso.

O.  D.

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here