1008- logements sociaux : Les auteurs du braquage de l’agence BMS aux arrêts

    0
    0

    Le commissariat du  13e arrondissement a mis la main la semaine dernière sur quatre des cinq brigands présumés auteurs de l’attaque à main armée de l’agence de la Banque malienne de solidarité (BMS) Money Gram du quartier ATT-bougou 1008-Logements. La bande est accusée d’avoir extorqué la somme de 2 265 000F CFA et blessé l’unique caissier de l’agence.

     

    Sidi Boré alias le Beau (cerveau du braquage), Sory Fadiga, Moussa Sy dit Baba, Mohamed Sissoko dit Warani (hospitalisé) ont été arrêtés la semaine dernière par le commissariat du 13e arrondissement. Dji Soumaré dit Prince (en fuite) est le 5e salopard. Il a donc suffi une petite semaine aux éléments du commissaire divisionnaire N’Tokoun Niaré pour  mettre  le grappin sur ces malfrats qui avaient dévalisé le mercredi 28 décembre 2011 l’agence BMS du quartier des 1008-Logements.

     

    Cinq jeunes garçons tous âgés de moins de 30 ans sont arrivés sur des motos Jakarta pour braquer en plein midi l’agence et emporter plus de 2 millions de F CFA. Mais, leur cavale n’a pas duré grâce à l’enquête diligentée par l’inspecteur principal Seydou Sanogo dit Paparé et son staff composé des inspecteurs Moïse Baya et Boubacar Sissoko, de l’adjudant Modibo Traoré dit Van et du sergent-chef Sékou Coulibaly dit Bôlô qui nous ont révélé que c’est le nommé Sidi Boré dit le Beau qui serait le cerveau de ce nouveau braquage.

     

    Avant de passer à l’acte, le Beau, muni d’une caméra, aurait passé le 24 décembre 2011 dans les locaux de l’agence BMS Money Gram prétextant que le bâtiment appartenait à sa tante qu’il doit filmer afin de prendre des dispositions pour mieux les sécuriser. Sur la base de ces éléments, il aurait monté une équipe de cinq personnes pour dévaliser l’agence le 28 décembre.

     

    Mais, il est passé une dernière fois pour un dernier repérage en simulant un transfert. Quelques instants après, arrivés sur trois motos Jakarta, Dji Soumaré, Fadiga et Moussa Sy armés de gaz ont fait irruption dans l’agence. Le nommé Fadiga, armé d’un pistolet automatique (PA) monta soigneusement la garde devant l’agence. Après avoir aspergé de gaz le caissier, les deux autres se sont emparés du contenu du coffre, soit 2 265 000 F CFA. 

     

    Alertés par les cris du caissier, des habitants du quartier se lancèrent à leurs trousses et parvinrent à rattraper Mohamed Sissoko dit Warani qui fut sérieusement blessé. Il est  présentement à l’hôpital du Mali dans un état très critique. Et les quatre autres ont pu quand même s’échapper avec le butin.

    Suite à une plainte, l’inspecteur principal Seydou Sanogo dit Paparé et ses éléments ont mis rapidement la main sur un premier suspect du nom de Moussa Sy qui s’était replié à Tabacoro ATT-bougou. Ce dernier passa vite aux aveux et  dénonça Sidi Boré, le cerveau du braquage qui, une fois arrêté, dénoncera à son tour son complice Sory Fadiga qui sera cueilli par la police du 13e arrondissement à Moribabougou plus précisément au bar « Paysan Noir ».

     

    En attendant de retrouver  Dji Soumaré, Boré alias le Beau, Sory Fadiga, Moussa Sy, sont en garde à vue au commissariat du 13e arrondissement. Ils seront bientôt présentés au procureur du Tribunal de première instance de la Commune VI qui décidera de leur sort.

    Aliou Badara Diarra

     

     

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.