Affaire Babani Cissoko- Boubacar Djigué : Les Niamakala du Mali sollicitent le concours du Cherif de Nioro

11 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Comme on le dit souvent « c’est dans les moments difficiles qu’on connait ses amis ». Une forte délégation des Niamakala du Mali s’est rendue Jeudi chez le Cherif de Nioro Mohamed Ould  Cheickna dit Bouyé en vue d’obtenir  son implication dans le contentieux   qui oppose Babani Cissoko à Boubacar. Etaient présents : M. Cheick Oumar  Soumano Président du RECOTRADE , Moctar Koné Vice President , Modibo Kouyaté et son épouse Tata Bambo Kouyaté, Cheick Oumar Diabaté, Djéli Mady Tounkara, Founè Bayini Camara, Léo Téréra, entre autres.   

Babani Sissoko

La semaine dernière l’Honorable Foutanga Sissoko a été expulsé  de son domicile par voie judicaire suite à une histoire de dette  qui le lie à Boubacar Djigué, un opérateur Economique de la place. Les Niamakala ont décidé d’intervenir.

C’était pour exprimer leur solidarité et leur soutien à Babani Sissoko, un des leurs puisque « niamakala » lui aussi et un grand bienfaiteur de la communauté à l’époque des vaches grasses.

Prenant la parole le Président Cheick Oumar Soumano du RECOTRADE  et son Adjoint Moctar Koné ne sont pas passés par le dos de la cuillère : « nous n’avons ni été chez le Président, ni chez le ministre, mais chez vous …»

Il s’agissait, à travers cette rencontre de demander au Cherif d’intervenir auprès du créancier Boubacar Djigué afin de donner un répit à Babani Cissoko, le temps qu’il s’acquitte de sa dette.    Les formules sempiternelles destinées à sensibiliser le leader spirituel n’ont pas manqué.

Le Cherif après avoir écouté ses visiteurs et sans rien promettre, leur a promis de s’impliquer dans la mesure de son possible.  « Je ne connais ni Babani, ni Boubacar Djigué », a-t-il dit, et d’ajouter que « grâce à Cheickna Hamaoula,  je ferai de mon mieux pour trouver  une issue favorable ». Enfin le Cherif promet à ses hôtes de revenir Samedi prochain et de ne manquer de leur côté, à jouer leur partition.

L’affaire, faut-il le rappeler,  remonte à 2007 avec la vente de l’Hôtel  Mariétou Palace. Babani affirme que son  notaire aurait remis à Me Tall par chèque la somme de 700 000 000 FCFA prélevée  sur la vente de l’Hôtel Mariétou Palace avec mandat spécial  pour désintéresser ses créanciers dont la liste et le montant des créances a été arrêtée par acte séparé .

L’honorable Foutanga Sissoko aurait promis à son créancier deux de ses maisons pour le compenser  avant  son verdict avec MeTall, mais ce dernier refuse en bloc cette proposition.

En attendant l’implication effective  de l’honorables Cherif, les affaires de Babani sont presque dans les rues de l’hippodrome pendant que lui-même aurait élu domicile dans un hôtel de la place.

A suivre

TC

 
SOURCE:  du   25 déc 2012.    

11 Réactions à Affaire Babani Cissoko- Boubacar Djigué : Les Niamakala du Mali sollicitent le concours du Cherif de Nioro

  1. Verity

    Seul les imbéciles osent se frotté a Babani, mais n’en veux pas a Djigué car qui connait l’histoire du mali ne serrai pas surpris par le comportement (traitrise, escroquerie, mensonge, cupidité……..)de ces races depuis la nuit des temps.
    Ce que Babani a fait pour le mali bon nombre de ces égoïstes n’ont même pas fait ça pour leurs familles a plus forte raison pour la nation.
    Et c’est vraiment honteux de voir aujourd’hui qu’on l’abandonne a son propre sort au profit de ces mécréants.
    Même s’il est fauché aujourd’hui Babani est un enfant béni de dieu contrairement a ces ennemis raciales.

  2. yaya ouattara

    Tout le monde doit le savoir que la vie est faite de haut et de bas.Qu’on pardonne Babani.

  3. Ramses10

    Babano a choisi la rue, il ira dans la rue. Nous félicitons la justice malienne. Pour la première fois, nous tendons vers une justice équitable ou le simple citoyen pourrait avoir raison sur le milliardaire. Dans la société traditionnelle, c’est d’aider les guerriers a se surpasser afin d’anéantir l’ennemie. Ils doivent faire les louanges de l’armée malienne afin qu’elle puisse conquérir le Nord. Les temps d’impunités sont passés, l’actuelle ministre de la justice incarne le droit. Il se donne objectif équilibré la balance de la justice. Les griots auraient dus dire à Babani de remettre à Djigué ses clés à temps avant que l’on ne le jette au dehors.Pitié zéro.

    • man

      erreur Ramses10,Djigué n’est pas un pauvre,un musulman(il fait l’usure qu’interdit l’ISLAM),la justice du Mali est corrompue et Foutango ne mérite pas un tel sort meme s’il est fautif lui aussi dans cette affire

  4. Ramses10

    Babani a

  5. Non et non pas que babani fountake soit dans la rue mais fountake lui meme a choisie la rue par ses actions , sa maniere de faire les choses , il est la seule persone responsable .
    Bien sure , ces griots lui rendent un acte de solidarite , normale mais ne peuvent rien .
    Aussi , un marabout ne peut rien devant une juridiction surtout si c’est tranchee dans l’equite , c’est comme si le bon Dieu qui parle .

  6. sos pour sora

    je pense que ces griots feront mieux de retourner les biens distribues par babanni a tata babo, nagnini, bagnini camara etc…pour qu’il s’acquite de sa dette. svp contribuez tous c’est mieux pour sora national.

  7. Douglas Kan

    Ces griots n’ont rien compris. Ils auraient dû intervenir en amont au lieu de laisser pourir la situation. Ils doivent eux même se poser un certain nombre de questions: est ce qu’ils ont été de bons conseillers pour Babani qui n’aurait pas dû se retrouver dans une situation humiliante. La loi est dure, mais c’est la loi. Bonne chance à Babani.

  8. TrBarou

    Ces griots ne peuvent pas se substituer a la justice. Leur role fondamental actuel est de motiver nos troupes -comme au temps des sofas- pourqu’on puisse retrouver notre dignite perdue.
    Laissons la justice faire son travail au lieu de continuer a corrompre un systeme pourri par des interventions. Des citoyens normaux/lamda maliens subissent le meme sort que Babani et ca fait parti du capitalisme: le respect des biens et des proprietes prives. Vive une justice equitable et juste au Mali.

  9. tienimango

    vous les journaleux c,est ça que vous aimez que babany soit dans la rue…..